Accueil » Afrique » La MINUSMA quitte le Mali, mais les Nations Unies restent

La MINUSMA quitte le Mali, mais les Nations Unies restent

by Theophile
Les Casques bleus de la Minusma au Mali

Le Conseil de sécurité a mis fin au mandat de la MINUSMA au 30 juin et lui a donné jusqu’au 31 décembre pour quitter le pays.

Alors que la mission de maintien de la paix de l’ONU au Mali, Minusma, va définitivement fermer ses portes, le chef de la mission El Ghassim Wane a, dans son discours, soutenu que même si la mission qu’il dirige quitte le Mali, l’ONU continuera à apporter son soutien à la population qui lui a accordé l’hospitalité.

« Nous partons du Mali -je veux dire la MINUSMA- enrichis par l’expérience que nous avons vécue et les relations que nous avons nouées avec nos partenaires, et reconnaissants au peuple malien pour son hospitalité », a indiqué Wane dans son discours lundi.

« Nous partons avec la conviction d’avoir fait tout ce qui était en notre pouvoir pour exécuter le mandat donné à la Mission, fiers de ce que nous avons pu accomplir mais aussi lucides quant aux limites de notre action. Nous partons toutes et tous avec le Mali en nous, solidaires de l’aspiration de son peuple à la paix, à la sécurité et au développement », a déclaré le chef de la Minusma.

Dans la suite de son intervention, il a soutenu que même la Mission militaire de maintien de la paix partait, l’ONU continuerait de travailler dans le pays à travers les agences humanitaires. « La MINUSMA quitte le Mali, mais les Nations unies y restent. Mes collègues des Agences, Fonds et Programmes des Nations unies, qui étaient au Mali bien avant le déploiement de la MINUSMA, vont continuer leur travail en appui aux priorités des autorités maliennes. Pour ce faire, ils auront besoin de ressources qui soient à la hauteur des défis à relever. J’en appelle à la générosité continue des partenaires au développement », a déclaré Wane.

LIRE  Burkina Faso : Après la condamnation de Blaise Compaoré, la veuve de Thomas Sankara réagit

« Je ne saurais terminer sans redire nos remerciements à nos collègues nationaux, qu’ils soient professionnels ou journaliers. Aucune opération de paix ne peut fonctionner sans leur apport et ils sont les meilleurs ambassadeurs auprès des populations locales et les plus à même de nous familiariser avec les réalités locales. Je sais qu’ils ont à cœur de mettre au service de leur pays leur immense talent et l’expérience acquise tout au long de leur service au sein de la MINUSMA ».

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment