Accueil » Recrutement » Cameroun-Assemblée Nationale : Cavaye Yeguié Djibril nomme un nouveau directeur de son cabinet

Cameroun-Assemblée Nationale : Cavaye Yeguié Djibril nomme un nouveau directeur de son cabinet

by Theophile
Kamsouloum Elhadji Hachimi.

Boukar Abdourahim, auteur des propos polémiques sur les recrutements à l’Assemblée nationale est tombé. Il vient d’être remplacé par Kamsouloum Elhadji Hachimi.

La proximité constante de Boukar Abdou Rahim avec le président de l’Assemblée nationale a récemment suscité de vives tensions parmi les députés, qui l’accusent de concentrer une grande partie des pouvoirs de gestion. Des allégations de détournement de fonds, de factures disparues et de travaux payés mais non réalisés ont également été formulées à son encontre. Face à ces accusations, les élus ne semblaient pas disposés à laisser cette situation perdurer. Ils réclamaient le limogeage de Boukar Abdourahim.

En date du 28 août 2023 au cours d’une rencontre avec les populations de Tokomberé dans l’extrême-Nord du Cameroun d’où ce dernier est originaire comme Cavaye Yeguie Djibril, Boukar Abdourahim déclare : « Dis à notre Père (Cavaye Yeguie Djibril), pendant plus de vingt ans tu as donné les gros postes de l’Assemblée aux gens d’ailleurs. Maintenant c’est le tour des enfants de Tokombéré… Nous avons arraché des mains d’un Anglophone de Mbengwi dans le Nord-Ouest le poste de Conseiller technique ».

Des propos qui ont suscité la colère de plus d’une dizaine de députés originaires de la zone anglophone principalement du Nord-Ouest qui dans un mémorandum de quatre pages daté du 05 septembre 2023 appellent à des sanctions contre Boukar Abdourahim dont les propos selon eux violent « les principes de vivre ensemble prônés par Paul Biya » et réclament des sanctions.

En prononçant ce discours enflammé le 28 août dernier, à l’occasion de la finale d’un championnat de football à Tokombéré, dans l’arrondissement d’origine du président de l’Assemblée, Cavayé Yéguié Djibril, Boukar Abdourahim ne se doutait sûrement pas du tollé qu’allaient engendrer ses déclarations à travers le pays. Mais sa sortie, enregistrée dans une vidéo et partagée sur les réseaux sociaux, est très vite devenue virale sur la toile. Suffisant pour déclencher une avalanche de critiques, notamment des nombreux camerounais qui y ont vu un aveu de la mainmise que le clan Cavayé exerce sur la chambre basse du parlement, et de son influence sur cette administration.

LIRE  Cameroun – Fête de la Jeunesse 2023: Message du Chef de l'Etat aux jeunes Camerounais

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment