Accueil » Afrique » Préservation des forêts : un fonds de plus de 65 milliards de FCFA pour soutenir le bassin du Congo

Préservation des forêts : un fonds de plus de 65 milliards de FCFA pour soutenir le bassin du Congo

by Theophile
conférence One Summit Forest, qui s’est tenue à Libreville au Gabon

Pendant la conférence One Summit Forest, qui s’est tenue cette semaine à Libreville au Gabon, il a été abondamment question d’améliorer le financement dédié à la préservation des forêts du bassin du Congo, désormais présenté comme le premier poumon de la planète.

100 millions d’euros soit plus de 65 000 000 000 de FCFA. « Nous allons mettre 100 millions d’euros additionnels pour les pays qui souhaitent accélérer leur stratégie de protection des réserves vitales de carbone et de biodiversité dans le cadre des partenariats », a déclaré le président français Emmanuel Macron au sujet de partenariats de « conservation positive ».

La Fondation Walton participera à hauteur de 20 millions d’euros, Conservation international pour 30 millions d’euros et la France met sur la table 50 millions d’euros, a détaillé le président français. 

À côté de la création de ce fonds qui a cristallisé l’attention du One Summit Forest, d’autres initiatives ont été présentées pendant les deux jours de conférence dans la capitale gabonaise. Dieudonné Evou Mekou, le président de la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC), a profité de cette occurrence pour faire la promotion du Fonds bleu du bassin du Congo qui est hébergé par l’institution financière sous-régionale qu’il préside.

« Le Fonds bleu pour le bassin du Congo est le principal outil financier de la Commission climat du bassin du Congo (CCBC). Il a pour objectif de mobiliser les ressources nécessaires auprès des contributeurs et investisseurs, en vue du financement de la mise en œuvre des programmes et projets concourant au développement durable et à la promotion de l’économie bleue », explique la BDEAC.

LIRE   La Cédéao Annonce Un Projet De Force Anti-Putsch Dans La Région Ouest-Africaine

À Libreville, Dieudonné Evou Mekou a appelé les potentiels bailleurs de fonds à mettre la main à la poche pour thésauriser les fonds nécessaires. Le Camerounais ajoute que les derniers aspects du fonctionnement de ce Fonds bleu sont en train d’être mis en place.

Selon RFI, les chefs d’entreprises, réunis dans un One Forest Business Forum, ont pour leur part lancé une initiative qui vise à créer dix millions d’emplois dans les activités liées à la gestion durable des forêts d’ici 2030. Le plan de Libreville est volontariste et met au cœur de toutes ces actions les populations locales qui vivent autour des forêts.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment