Accueil » Afrique » Congo-Brazzaville: l’opposition rejette en partie les résultats du recensement de la population

Congo-Brazzaville: l’opposition rejette en partie les résultats du recensement de la population

by Theophile
Pascal Tsaty Mabiala

Pour Pascal Tsaty Mabiala, leader de l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS), ces résultats ne correspondent pas à la réalité du terrain.

Le gouvernement congolais a rendu publics en février les résultats du 5ᵉ recensement de la population (RGPH5) mené en 2023. Pour le chef de file de l’opposition, leader de l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS), Pascal Tsaty Mabiala, ces résultats ne reflètent qu’une partie la réalité du terrain, estimant que certains Départements ont été surestimés et d’autres sous-estimés.

Selon ces données officielles, la population de la République du Congo a doublé, elle passe de 3,7 millions en 2007 à 6 millions 142 180 habitants en 2023.  On note une croissance annuelle moyenne de 3,2% et aussi une répartition équilibrée entre hommes et femmes, qui est respectivement de 49,7% et 50,3% de la population totale. Cependant, Pascal Tsaty Mabiala, chef de file de l’opposition et leader de UPADS, remet en question l’exactitude des chiffres du Rgph-5.

Il évoque des écarts significatifs entre certains départements, notamment une augmentation discutable en Likouala et une sous-estimation dans la Bouenza. À titre d’illustration, Pascal Tsaty Mabiala soutient que dans la Bouenza, région réputée peuplée au sud du pays, la population n’aurait augmenté que 57 000 habitants, alors que la région forestière de la Likouala, moins peuplée, elle serait en augmentation de plus 200 000 personnes entre 2007 et 2023. « Là, ça pose problème. Pourquoi le gouvernement et nous qui avons décelé la faille, ne nous asseyons pas pour voir où est le problème, afin qu’on en corrige », a estimé Pascal Tsaty Mabiala.

LIRE  Fecafoot : Le bus des Lions Indomptables n’a ni carte grise, ni visite technique, ni assurance.

L’opposant au régime de Denis Sassou N’Guesso insiste sur l’importance d’une analyse approfondie pour garantir l’exactitude des données et une représentation fidèle de la population congolaise. Il exprime son désir de collaborer avec le gouvernement pour examiner les anomalies détectées et apporter des correctifs. L’opposant espère que le gouvernement va rapidement réajuster ces chiffres pour coller au plus proche de la réalité.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment