Accueil » Opinion » Cameroun : Joseph Antoine Bell absent aux obsèques de David Eto’o

Cameroun : Joseph Antoine Bell absent aux obsèques de David Eto’o

by Theophile
Le président de la Fecafoot inconsolable aux obsèques de son défunt papa

L’ancien gardien de buts des Lions indomptables, chef de troisième degré du village Mouandé dans l’arrondissement de Ngambe n’a pas assisté à la cérémonie d’inhumation du père de Samuel Eto’o Fils Samedi dernier.

David Eto’o, père du président de la Fecafoot Samuel Eto’o, a été inhumé le samedi 13 avril 2024 dans son village natal à Ngambè. Les obsèques du père de Samuel Eto’o ont été marquées par la présence de plusieurs hautes personnalités nationales et internationales. Aux côtés des stars à l’instar de Francis Ngannou, X Maleya, Longue Longue, Patrick Mboma etc.

La cérémonie a eu lieu à quelques trois km du domicile de Joseph Antoine Bell. L’ancien gardien des Lions indomptables a plutôt pris part à l’inauguration du Musée des rois Bamouns à Foumban dans le département du Noun, région de l’Ouest.  Un choix qui pour certains internautes montre que les relations seraient tendues entre le président de la Fédération camerounaise de football, Samuel Eto’o et Joseph Antoine Bell. Sinon, comment comprendre l’absence d’un chef de village à une grande cérémonie d’inhumation comme celle de David Eto’o ? S’interroge de nombreux internautes.

Deux camps s’affrontent à ce sujet. L’un soutient Joseph Antoine Bell. Les partisans de cette thèse pensent que Joseph Antoine Bell est un patriarche. Il fait ce qu’il juge bon pour lui et pour sa vie. Il est responsable de ses actes et surtout de ses choix. Bien qu’il soit de Mouandé par Ngambe, il est Camerounais. « Il rend l’ascenseur à la famille royale à Foumban. Il avait invité l’ancien roi Ibrahim Mbombo Njoya à une cérémonie traditionnelle à Douala. Ce dernier y avait pris part en 2019 », indique un internaute.  En plus, selon ce camp, le consultant sportif n’aurait pas reçu une invitation pour assister à cette cérémonie fort courue, raison pour laquelle il est allé là où il était invité.

LIRE  Hervé Emmanuel Nkom : « Quand quelqu’un fait 15 ans à un poste et se fait remplacer de gré à gré par son cousin, c’est aussi le tribalisme »

Dans le camp inverse, des internautes pensent que le comportement de Jojo n’est pas digne d’un chef traditionnel selon les traditions locales. Dans la culture locale, « on n’invite pas des personnes aux obsèques ». C’est un événement triste et libre d’accès. Pour eux, Joseph Antoine Bell « est une déception », « son comportement est indigne », « ses actions remettent en question son mérite ». Par cette attitude Joseph Antoine Bell n’a montré « aucun esprit de dépassement, aucun esprit d’ouverture. Même si Eto’o a fait quoi, tu aurais dû te rendre aux obsèques de son papa. Ce geste aurait été une leçon de grandeur », insiste un internaute.

Au milieu des deux camps, certains intervenants militent pour l’apaisement. Ils appellent à la réconciliation entre Samuel Eto’o et Joseph Antoine Bell, des deux frères d’une même localité. Ils exhortent aussi les uns et les autres à éviter d’inciter à la haine, mais d’amener les frères à faire la paix en cas de crise pour le bien de la communauté. Ce lundi matin l’on annonce le décès de Pierre Emmanuel Djanal, frère de Joseph Antoine Bell.

Benjamin Zebaze allume Joseph Antoine Bell pour son absence aux obsèques du père de Samuel Eto’o

« BELL ABSENT AUX OBSÈQUES DE DAVID ETO’O

Même quand on veut prendre un peu de recul par rapport à l’actualité autour du président de la Fecafoot, des polémiques naissent et nous rattrapent.

CE QUE JE REPROCHE A JOSEPH ANTOINE BELL

Parfois, il est bon d’apporter des précisions avant d’intervenir sur un sujet.

Je connais Joseph Antoine Bell (JAB) depuis plus de 30 ans:  je me souviens avoir été très fier lorsqu’il m’a reçu dans sa villa à Bordeaux, du côté de la préfecture, alors qu’il était au sommet de son art. Mieux, cet amoureux de la musique m’avait autorisé à jouer sur sa jolie guitare.

LIRE  Nécrologie: La députée Fadimatou Sambo est mort

Cependant, deux choses nous opposent fondamentalement:

  • Je ne comprends pas que quelqu’un qui nous a inspiré en affrontant avec courage toutes sortes d’injustices, défende une machine aussi diabolique que le Rdpc.

Il faut cependant être juste: il y a des dizaines d’années, alors que nous étions allés chez Célestin Monga pour saluer le célèbre écrivain Mongo Beti de retour d’exil, il m’avait expliqué, avec des arguments solides, pourquoi il ne croyait pas en l’opposition.

Normalement,  son parcours aurait dû le pousser à rester  neutre plutôt que de soutenir un pouvoir aussi inique.

  • Sur un autre plan, je ne comprends pas cette façon de vouloir toujours se mettre au dessus de Thomas Nkono alors que tous les amoureux de football dans ce pays savent que nous avons eu la chance d’avoir deux des meilleurs gardiens de but de tous les temps: ils savent aussi qu’au sommet de leur art, Thomas Nkono était légèrement au dessus.

REVENONS AUX OBSÈQUES 

Il y a quelques jours, j’ai eu un très long entretien avec Joseph Antoine Bell : ce qu’il m’a expliqué sur ses relations avec Samuel Eto’o (SE) et sa famille rendait impossible sa présence aux obsèques de David Eto’o avec qui il avait, par ailleurs, d’excellents rapports.

Malheureusement, je ne peux aller dans les détails car je n’ai pas à dévoiler le contenu d’un échange privé avec quelqu’un qui me fait confiance.

Je suis certain que cela n’a pas été facile pour lui de prendre une telle décision, surtout au sujet des obsèques d’un de ses voisins au village.

Honnêtement, à sa place, j’aurais pris exactement la même décision d’autant plus facilement que le risque de se faire humilier par tous ces fanatiques qui gravitent autour du président de la fédération était réel.

LIRE  Opinion-Stéphane Edzigui : « Samuel Eto’o se comporte comme un politicien »

UN CHEF TRADITIONNEL

On oublie très souvent que JAB est avant tout, un chef traditionnel et qu’on lui doit certains égards.

Lorsque j’ai perdu mon père,  malgré les rapports difficiles qu’il entretenait avec son frère chef du village, je suis allé à la rencontre de ce dernier pour lui  « annoncer » le décès de son « fils ». Lui et moi avons envisagé les modalités pratiques pour que sa présence aux obsèques s’entoure des honneurs dus à son rang.

Compte tenu des rapports compliqués entre JAB et SE,  comment SA MAJESTÉ aurait-elle pu prendre le risque de se rendre à une cérémonie dont personne ne peut dire, avec certitude,  que sa présence était attendue ou souhaitée ?

Il y 2 semaines, le coach Albert Nguidjol disait, lui-aussi, adieu à sa maman. Bell Joseph-Antoine est son ami depuis de très nombreuses années : malgré cela, il s’est agité dans tous les sens pour s’assurer que tout était fait afin que SA MAJESTÉ soit traitée correctement.

Il a envoyé une petite délégation  le chercher en ville; dès son arrivée, je suis allé avertir le coach Nguidjol qui s’est levé immédiatement, en plein culte, pour aller accueillir celui qui n’était plus seulement son ami, mais un Chef traditionnel très respecté en « pays bassa ».

Si on fait fi de ces fondamentaux,  personne ne doit se plaindre et surtout pas de faux supporters qui ne sont là que pour mettre de l’huile sur le feu.

Il y a certainement des chefs qui sont arrivés là sans être attendus: mais qui imagine la polémique qui aurait suivie si JAB était arrivé dans la « cour du deuil » et s’était mis à attendre, comme un niais, un benêt, un nigaud, un sot que le protocole effrayé, sans instructions particulières, cesse de le regarder comme un « effrayant animal préhistorique » ? »

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment