Accueil » Recrutement » Conseil Constitutionnel: deux nouveaux membres nommés par Paul Biya pour un mandat de 6 ans

Conseil Constitutionnel: deux nouveaux membres nommés par Paul Biya pour un mandat de 6 ans

by Theophile
Adolphe Minkoa She

C’est à la faveur d’un décret rendu public ce jeudi,18 janvier 2024.

Par un texte de décret du 18 janvier, le président de la République, Paul Biya, a renouvelé le mandat des 9 membres du Conseil constitutionnel, sur les 11 que compte cette institution. Ces membres, dont le président Clément Atangana et la vice-présidente Arrey Florence Rita ont été nommés en février 2018. Ce sont les premiers membres de cette institution prévue dans la constitution de 1996. Ils ont un mandat de 6 ans renouvelables. C’est donc logiquement que le président de la République a procédé hier au renouvellement du mandat des membres du Conseil constitutionnel, car le bail courait jusqu’au 7 février prochain. Tous les membres nommés en 2018 ont ainsi été reconduits.

L’on notera cependant l’entrée dans cette institution de deux nouveaux membres, à la faveur d’un autre décret présidentiel. Les deux nouveaux membres du Conseil constitutionnel sont M. MINKOA SHE Adolphe et M. LOGMO MBELEK Aaron. Cette nomination a été officialisée à travers le décret N/°2024/11 en date du 18 janvier 2024. Aux côtés d’un autre nouveau membre, Logmo Beleck Aaron, le Pr Minkoa She va apporté son expertise de juriste et son expérience au sein du Conseil constitutionnel. « Sont, à compter de la date de signature du présent décret, nommés Membres du Conseil Constitutionnel, pour un mandat de six (06) ans éventuellement renouvelable: M. MINKOA SHE Adolphe et M. LOGMO MBELEK Aaron », indique le texte officiel.

La nomination du PrAdolphe Minkoa She au Conseil constitutionnel représente une reconnaissance de son engagement et de sa contribution dans le domaine académique. Sa présence au sein de cette institution récompense son très long service à la nation en tant qu’enseignant d’université, puis Recteur. Quant à Aaron Logmo Mbeleck, il est professeur de droit public et était jusqu’à sa nomination chef de division de la recherche et de la coopération universitaires au ministère de l’Enseignement supérieur. Il remplace numériquement le professeur Joseph Marie Bipoun Woum, décédé le 28 juin 2023. Ces actes du chef de l’Etat interviennent près de deux ans avant la présidentielle qui est prévue en octobre 2025. C’est en effet le Conseil constitutionnel qui vide le contentieux postélectoral et proclame les résultats.

LIRE  Cameroun : Le Chef de l’Etat nomment des Sous-préfets, des préfets et des responsables dans les missions diplomatiques à l’Etranger

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment