Accueil » Cameroun – Nécrologie: Le Sultan Ibrahim Mbombo Njoya est mort

Cameroun – Nécrologie: Le Sultan Ibrahim Mbombo Njoya est mort

by Theophile
Sultan Ibrahim Mbomba Njoya

Le Roi des Bamouns a rendu l’âme ce lundi 27 septembre 2021 des suites de maladie dans un hôpital en Europe, à l’âge de 84 ans.

Fils de Seidou Njimouluh Njoya, le Sultan des Bamoun, Ibrahim Mbombo Njoya, né le 27 octobre 1937 à Foumban est mort ce lundi 27 septembre 2021 des suites de maladie, a appris camerounactuonline.com. Il était depuis 1992, le sultan, Roi des Bamouns au Cameroun.

Atteint du coronavirus, le sultan Ibrahim Mbombo Njoya avait bénéficié d’une évacuation sanitaire en Europe il y a quelques semaines.  Mais avant, ce membre du bureau politique du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, au pouvoir) avait été hospitalisé depuis le jeudi 09 septembre 2021 au Centre des Urgences de Yaoundé.

« Sa Majesté souffre de plusieurs maladies. Ce qui n’est pas une surprise compte tenu de ses 84 ans. Mais, la semaine dernière, son état de santé s’est davantage dégradé. L’on pense que la pandémie de l’heure, le Coronavirus, s’en est aussi mêlé. Tout le monde a jugé opportun son évacuation » avait expliqué à camerounactuonline.com, un proche du Monarque, sans dévoiler le pays qui va accueillir l’ancien membre du gouvernement.

Douze jours après cette évacuation sanitaire, la triste nouvelle est tombée ce lundi comme un couperet.

Biographie d’Ibrahim Mbombo Njoya

Né en 1937. Fils de Seidou Njimouluh Njoya, Sultan des Bamoun, Ibrahim Mbombo Njoya est né à Foumban en 1937. Après des études primaires dans sa ville natale, il poursuit des études secondaires en France. Il reviendra cependant au bercail pour terminer ses études secondaires au Lycée Général Leclerc de Yaoundé. Pour ce qui est des études supérieures, elles se déroulent à l’Institut d’Etudes Administratives Africain de Dakar, d’où il sort diplômé du deuxième degré.

LIRE  Cameroun-Consommation: La rareté du maquereau « Oya Oya » sur les marchés à Douala

En 1958, Mbombo Njoya officie en qualité d’Attaché au Cabinet du Haut-commissaire de la République française au Cameroun, ce jusqu’à l’indépendance du pays en 1960. De 1960 à 1962, il occupera tour à tour les fonctions de Chef de Cabinet du Secrétaire d’Etat à la Présidence de la République chargé de l’Information, Chef de Cabinet du Ministre des Forces Armées, et enfin Directeur de Cabinet du Ministre des Forces armées. Par la suite, il est nommé Commissaire Général à la Jeunesse, aux Sports et à l’Education populaire.

Trois ans plus tard, le 25 mai 1965 précisément, il fera son entrée au Gouvernement en qualité de Ministre Adjoint de l’Education, de la Jeunesse et de la Culture. Cinq ans plus tard, il sera nommé Ambassadeur du Cameroun en Guinée Equatoriale, le 31 juillet 1970, puis Ambassadeur du Cameroun en Egypte jusqu’en 1981, avec pour premier secrétaire René Sadi.

Le 4 décembre 1981, il réintègre le gouvernement en qualité de Vice-ministre des Affaires Etrangères. Le 7 janvier 1982, il est nommé Ministre de la Jeunesse te des Sports. Ensuite, du 21 novembre 1986 au 16 mai 1988, il est Ministre de l’Information et de la Culture. Puis du 16 mai 1988 au 7 septembre 1990, il est Ministre de l’Administration Territoriale. Redevenu Ministre de la Jeunesse et des Sports dès le 7 septembre 1990, Ibrahim Mbombo Njoya assumera, par la suite, les fonctions de Ministre Délégué à la Présidence chargé des Relations avec les Assemblées à partir du 9 avril 1992. Le 10 août 1992, il est intronisé Sultan, Roi des Bamouns. Il démissionne du Gouvernement pour se consacrer à ses nouvelles fonctions traditionnelles.

LIRE  Cameroun - Infrastructures: Le pont reliant le Cameroun au Nigeria par le Sud-Ouest, a couté 21,1 milliards de FCFA

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment