Accueil » Opinion » Christian Bomo Ntimbane : « La formation de base des footballeurs camerounais n’est pas bonne »

Christian Bomo Ntimbane : « La formation de base des footballeurs camerounais n’est pas bonne »

by Theophile
Me Christian Bomo Ntimbane

« La formation de base des footballeurs camerounais n’est pas bonne. Ils ont des insuffisances et limites dans le maniement du ballon. Ils ne savent pas faire des passes, les contrôles orientées, se déplacer pour créer des espaces au porteur du ballon. Ils leur manque aussi beaucoup de tactique.

L’Avocat a fait cette déclaration sur son compte Facebook, le jeudi 04 mai 2023. Le juriste pense que le football à la base ne se porte pas bien et propose qu’on recrute un directeur technique national d’une des grandes nations de football du monde comme le Brésil pour produire un nouveau style de jeu adapté à la réalité du football actuel.

« La formation de  base des footballeurs camerounais n’est pas bonne. Ils  ont des insuffisances et limites  dans le maniement du ballon. Ils ne savent pas faire des passes, les contrôles orientées, se déplacer pour créer des espaces au porteur du ballon. Ils leur manque aussi beaucoup de tactique. Le jeu camerounais est resté celui des années 1982 qui se caractérisait par un jeu physique, les longues balles, les dégagements en défense, les actions individuelles… », soutient-il.

« Or le football moderne est de plus en  plus tactique, technique et collectif. La construction du jeu, les passes commencent à l’arrière, parfois à partir du gardien. Les déplacements des coéquipiers ont pour objectif de permettre au porteur du ballon d’avoir plusieurs solutions. On ne dégage plus sous forme de chandelle, espérant que grâce à leur vélocité les attaquants vont peser sur les défenses. C’est dépassé ça. Je propose à cet effet au président de la Fecafoot de recruter un Directeur technique national  brésilien, croate, yougoslave, allemand… pour apprendre aux jeunes joueurs camerounais comment manier le ballon, le conserver, faire des passes … », a-t-il poursuivi.

LIRE  Edmond Kamguia au sujet du Camusgate :« Avant de présenter ses excuses, il devait d’abord restituer la vérité »

Cette déclaration intervient après que les Lionceaux indomptables du Cameroun, ont été apprivoisés jeudi 04 mai 2023 par le Mali sur un score de 0-2 dans le cadre de la Can U17.

Camerounactuonline.com vous propose l’argumentaire intégral

Les jeunes footballeurs camerounais ne savent pas manier le ballon!

Ils ne sont pas bien formés à la base.

La formation de base des footballeurs camerounais n’est pas bonne.

Ils  ont des insuffisances et limites  dans le maniement du ballon.

Ils ne savent pas faire des passes, les contrôles orientées, se déplacer pour créer des espaces au porteur du ballon.

Ils leur manque aussi beaucoup de tactique.

Le jeu camerounais est resté celui des années 1982 qui se caractérisait par un jeu physique, les longues balles, les dégagements en défense, les actions individuelles…

Or le football moderne est de plus en  plus tactique, technique et collectif.

La construction du jeu, les passes commencent à l’arrière, parfois à partir du gardien. Les déplacements des coéquipiers ont pour objectif de permettre au porteur du ballon d’avoir plusieurs solutions.

On ne dégage plus sous forme de chandelle, espérant que grâce à leur vélocité les attaquants vont peser sur les défenses.

C’est dépassé ça.

Je propose à cet effet au président de la Fecafoot de recruter un directeur technique national  brésilien, croate, yougoslave, allemand… pour apprendre aux jeunes joueurs camerounais comment manier le ballon, le conserver, faire des passes …

Ce Directeur technique national  va aussi se charger de former les entraîneurs des centres de formation. Ils n’ont pas le niveau. Ou alors leurs méthodes et modules  de formation sont devenus obsolètes.

LIRE  Aviation civile : une mission d’audit de sûreté de l’OACI annoncée en octobre prochain au Cameroun

Si ce travail de fond n’est pas fait, le Cameroun se retrouvera dans quelques années parmi les dernières équipes africaines.

Cette formation de base au maniement du ballon est essentielle pour l’avenir.

C’est pourquoi la plupart des jeunes formés dans les écoles de football au Cameroun percent difficilement dans les championnats occidentaux ou d’Afrique du Nord comparativement aux jeunes de l’Afrique de l’Ouest qui ont des écoles de football qui apprennent aux enfants à jouer au ballon et non à brutaliser les porteurs de balle.

Ceux des joueurs camerounais  qui réussissent dans les grands championnats, ont souvent été formés en Europe, ou alors après avoir eu les bases au Cameroun, ils ont continué leur formation dans les centres de formation en Europe. Ce qu’on appelle les équipes réserve.

C’est le cas de Samuel Eto’o au Real de Madrid après avoir reçu une formation de base aux brasseries et à la Kadji sport academy, Salomon Olembe formé à Nantes, Étamé Mayer à l’Espagnol de Barcelone…..

Christian Ntimbane Bomo

Société Civile des RECONCILIATEURS.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment