Accueil » Cameroun » L’Union européenne octroie plus de 311 millions à la ville de Dschang pour un projet d’inclusion sociale

L’Union européenne octroie plus de 311 millions à la ville de Dschang pour un projet d’inclusion sociale

by Theophile
Dschang

Au cours d’une visite, l’Ambassadeur de l’UE au Cameroun a alloué une somme de 475 000 euros (plus de 311 millions FCFA) pour un projet visant à favoriser l’inclusion sociale dans cette ville de la région de l’Ouest.

La ville de Dschang bénéfice d’un appui de l’Union Européenne dans le cadre des initiatives de développement local. Dschang dans la région de l’ouest Cameroun accueille les déplacés internes des régions du nord-ouest et du Sud-Ouest depuis le début de ces troubles sociaux. L’hospitalité africaine s’est faite voir pour les ressortissants des régions anglophones qui sont soutenues depuis leur arrivée dans le département de la Menoua par l’association pour la promotion du développement local.

L’UE lutte pour l’inclusion sociale dans la ville de Dschang a attribué un financement de 475 000 euros à cet effet. Porté par l’Association pour la Promotion du Développement Local (APDEL), basée à Dschang, ce projet de trois ans vise à renforcer l’inclusion sociale et la protection des déplacés internes des régions en conflit. Grâce au financement de l’Union européenne, le projet a permis d’améliorer la cohabitation entre les déplacés internes et les populations locales, ainsi que de favoriser l’insertion professionnelle de certains d’entre eux.

Lors d’une visite sur le terrain, l’ambassadeur de l’Union européenne pour le Cameroun et la Guinée Équatoriale, accompagné de membres de son équipe, a rencontré des bénéficiaires du projet pour échanger sur leur expérience. Les discussions ont porté sur l’utilisation des financements reçus, les conditions de cohabitation entre les déplacés internes et les populations hôtes, ainsi que sur les défis auxquels ils font face.

LIRE  Sécurité et tourisme : le Cameroun plaide pour que l’Union européenne retire l’Extrême-Nord de sa liste rouge

Cet après-midi, j’ai souhaité visiter les activités de soutien aux personnes déplacées internes que l’Union européenne soutient à travers l’ONG APDEL. Il s’agit de ce que nous faisons très spécifiquement pour soutenir les personnes déplacées des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest victimes du conflit et qui cherchent refuge à Dschang. Il a fallu voir comment ils sont accueillis, dans quelles conditions ils vivent avec le bloc hôte et comment on peut les accompagner dans des projets économiques, des dimensions sociales, des projets de cohésion sociale, pour voir comment renforcer ces liens de cohésion sociale. EUX.

Jean-Marc Châtaigner à la fin de sa visite. “A mon avis, le travail accompli par les Camerounais est vraiment impressionnant. Il est important de montrer que l’Union européenne, ce n’est pas seulement des organisations internationales, ce n’est pas seulement des étrangers, mais nous soutenons les Camerounais, les jeunes Camerounais qui travaillent pour d’autres Camerounais”.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment