Accueil » Crise anglophone : Les forces de défense et de sécurité repoussent une nouvelle attaque des séparatistes à Babadjou

Crise anglophone : Les forces de défense et de sécurité repoussent une nouvelle attaque des séparatistes à Babadjou

by Theophile
Route Babadjou Bamenda coupée lieu-dit «Ndongi»

Deux gendarmes ont été blessés lors de l’opération. Selon les autorités locales, l’action des comités de vigilance a contribué à faire échouer leur projet.

Cette nuit, 10 ambazoniens ont été arrêtés par les forces de défense alors qu’ils tentaient de pénétrer l’arrondissement de Babadjou, ville située à la frontière entre la région de l’Ouest et le Nord-Ouest du Cameroun, a des sources concordantes et généralement bien informées.

L’on apprend que lors de leur incursion, les séparatistes ont ciblé la brigade de gendarmerie de Bababdjou. Ils n’auraient pas atteint leur objectif car vaincus par les soldats engagés dans la bataille. Le bilan provisoire de l’attaque fait état d’une dizaine d’assaillants faits prisonniers.  Les forces de défense et de sécurité du Cameroun revendiquent  l’interpellation de « général Bafut ». Il aurait été contraint d’indiquer le lieu où se cachent ses hommes, qui auraient été arrêtés par la suite.

La CRTV -Radio annonce qie trois gendarmes de la Brigade de Babadjou blessés lors de l’attaque sont pris en charge à l’hôpital régional de Bafoussam. Ils ont reçu la visite du  gouverneur de la région de l’Ouest Awa Fonka Augustine.  Le chef de terre s’est réjoui de la collabration fructueuse entre les comités de vigilance et l’armée. “Hier nuit autour d’une heure, les terroristes ont attaqué la brigade de gendarmerie de Babadjou. Les gendrmes ont réagi énergiquement face à ces terroristes. A la fin, du côté de nos forces de défense, nous avins enregistré trois belssés. Je saisis l’occasion pour apprécier le rôle que les comités de vigilance ont joué dans ce village. Ils ont accompagné les forces de défense. Ils ont donné l’alerte à ces forces de défense déjà positionnées pour faire face à ces assaillants. Il faudra que les populations continuent à travailler avec les autorités et les forces de défense pour faire face à toute menace dans notre région” , a-t-il déclaré au micro de la CRTV. Les forces gouvernementales annoncent avoir saisi chez l’ennemi  09 armes de guerre et des boîtes de chargeurs et munitions.

LIRE  Cameroun-Afrobasket féminin 2021: les Lionnes perdent en demi-finale, la finale opposera le Mali au Nigeria

Depuis un certain moment, Babadjou connaît une recrudescence des attaques terroristes. Le 14 juillet 2021, deux gendarmes ont été tués puis décapités dans cette commune.« Tard dans la nuit de mardi, les séparatistes ont attaqué le poste de contrôle de Zavion à Babadjou », avait indiqué le maire. « L’attaque s’est passée inaperçue. C’est ce matin que les riverains ont découvert les corps de deux gendarmes décapités. Le troisième gendarme qui était aussi à ce poste de contrôle, est toujours porté disparu, il a certainement été pris en otage par les séparatistes », avait précisé l’élue.

En janvier 2021, c’est le poste de poste de contrôle mixte de Babadjou situé à la frontière entre les régions de l’Ouest et du Nord-Ouest qui recevait  la visite des rebelles. Bilan : cinq morts parmi lesquels  trois membres des forces de sécurité et deux civils.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment