Accueil » Sports » CAN 2023 : l’Afrique du Sud file en demi-finale

CAN 2023 : l’Afrique du Sud file en demi-finale

by Theophile
Ronwen Williams a sauvé l'Afrique du Sud dans son quart de finale de la CAN 2024 contre le Cap-Vert

L’Afrique du Sud a écrit une nouvelle page de son histoire footballistique en se qualifiant pour les demi-finales de la Coupe d’Afrique des nations

Le Cap-Vert et l’Afrique du Sud ont offert un quart de finale longtemps assez triste, ce samedi 3 février au stade Charles Konan Banny. Finalement, ce sont les Bafana Bafana qui l’ont emporté (0-0, 2-1 aux t.a.b). Hugo Broos et ses hommes peuvent dire un immense merci à Ronwen Williams. Difficile d’entrer dans ce dernier quart de finale après l’ascenseur émotionnel offert par le miracle ivoirien contre le Mali plus tôt dans la soirée. Et il faut dire que la physionomie de cette partie entre le Cap-Vert et l’Afrique du Sud n’a pas beaucoup aidé. Longtemps fermé, ce sont finalement les gardiens qui ont eu le dernier mot. Ou plutôt un gardien, du nom de Ronwen Williams, qui a semblé avoir des aimants dans ses gants pendant la séance de tirs aux buts. 

Dans le premier acte, chacun a pesé à sa manière sur la défense adverse. Dans le jeu, les Bafana Bafana ont montré plus d’allant et bénéficié de quelques situations. À l’image de Teboho Mokoena, qui, comme à son habitude, a tenté sa chance de loin pour cadrer la première frappe de la rencontre (10e) Mais jamais les hommes d’Hugo Broos ne se sont vraiment approchés des buts gardés par Vozinha, à l’inverse de leurs adversaires. 

Moins en verve, les Requins ont distillé leurs occasions au compte-goutte, mais ont eu le mérite de faire passer de véritables frissons. À commencer par le capitaine Ryan Mendes, qui, à la réception d’un centre en retrait, a fait étalage de son sang-froid pour éliminer un premier défenseur avant de déclencher au niveau du point de penalty (40e). Il a fallu un talon sud-africain qui traînait là pour empêcher l’ouverture du score. 

LIRE  Afrique du Sud: un pilote effectue un atterrissage d'urgence après la découverte d'un cobra dans le cockpit

Les gardiens à l’honneur

Au retour des vestiaires, la rencontre se poursuit dans la continuité de la fin du premier acte. Peu de situations à signaler, donc, jusqu’à ce décalage de Mokoena pour Makgopa, dont la frappe au sol est captée en deux temps par Vozinha (53e). Dans la foulée, Rodrigues est trouvé dans la profondeur à la limite du hors-jeu. En un contre un face à Williams, il frappe mais le gardien sud-africain se couche bien (56e). Des actions prometteuses, mais le soufflé du spectacle retombe aussitôt. À l’heure de jeu, seules trois frappes ont été cadrées au total. Il faut attendre la 78e minute pour que la rencontre retrouve un peu de piquant : Cabral arme une reprise de volée sur un centre de Mendes, mais le ballon passe de peu au-dessus de la cage de Williams.

Une tête non cadrée du Requin Bleu Semedo (88e) et une frappe écrasée du sud-africain Sithole (90e) ne changeront rien à la physionomie de la rencontre. Benchimol a, lui, la balle de qualification du Cap-Vert dans les pieds durant les arrêts de jeu : seul face à Williams, il frappe fort mais le gardien sud-africain sort une parade décisive en déviant le ballon sur sa barre transversale (90e+3). Les deux équipes vont donc poursuivre en prolongation pour tenter de se départager.

Cette rencontre devient de plus en plus un match de gardiens : après Williams, c’est au tour Vozinha de s’illustrer lors d’un double arrêt à bout portant face à Mayembela puis face à Makgopa (92e). Les Bafana Bafana ont eu coup sur coup deux grosses occasions d’ouvrir le score. Les Requins Bleus n’ont pas dit leur dernier mot : Benchimol est trouvé seul côté droit mais sa frappe est trop croisée (95e), et bis repetita dans la surface sud-africaine quelques minutes plus tard (99e). Les deux équipes semblent fatiguées durant la deuxième partie de la prolongation, et cela se ressent sur le jeu proposé.

LIRE  Le Sénégal récompense les vainqueurs de la CAN en argent et en foncier

C’est le portier sud-africain qui a eu le dernier mot. Sur les trois premiers penalties, il s’est à chaque fois détendu de tout son long et a déployé une main ferme pour briser les rêves des Requins bleus. On pensait son exploit complet, mais il s’est offert une quatrième et ultime parade, pour éviter aux copains de se présenter une dernière fois face au but, sous pression. Grâce à lui, l’Afrique du Sud retrouve les demi-finales pour la première fois depuis 24 ans. 

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment