Accueil » Sports » CAN 2023 : la Côte d’Ivoire humiliée par la Guinée équatoriale et quasi éliminée

CAN 2023 : la Côte d’Ivoire humiliée par la Guinée équatoriale et quasi éliminée

by Theophile
La Guinée Equatoriale humilie les Eléphants à la maison

La Côte d’Ivoire a été largement battue (4-0) par la Guinée équatoriale ce lundi soir au Stade Alassane Ouattara d’Ebimpé.

Lundi noir pour la Côte d’Ivoire qui va certainement « dormir à 20h » pour reprendre une célèbre phrase de Samuel Eto’o. Pour son troisième match de poules à la CAN 2023 qu’elle organise, le pays hôte est passé complètement au travers. Mieux, il s’est effondré émotionnellement, tactiquement voire techniquement. La surprenante sélection de la Guinée Equatoriale en a profité pour dérouler son football et écraser une troupe d’Eléphants fébriles, 4-0.

L’ouverture du score est venu du serial buteur équatoguinéen de cette CAN Emilio Nsué. Le capitaine a repris d’un plat du pied magnifique, un centre d’Akapo pour ouvrir le score (42e minute). 1-0, ce sera le score à la mi-temps. Au retour des vestiaires, la Côte d’Ivoire entame sa deuxième manche pied au plancher à l’image d’un Seko Fofana très entreprenant au milieu de terrain. Cependant, quand ce n’est pas la maladresse de Christian Kouame qui empêche les Eléphants de rétablir le score, c’est la VAR qui annule deux buts de Sangaré et Krasso pour des positions de hors-jeu logique.

Incapables de recoller au score, les hommes Jean-Louis Gasset faiblissent physiquement au fil des minutes. Sur un contre équatoguinéen, Willy Bolly annihile la passe vers Nsue souhait par une faute de main. Il n’écope que d’un carton, mais le coup-franc pour la Guinée Equatoriale est très bien placé. Pablo Ganet se charge de la sentence, et trompe Yahia Fofana d’une frappe pleine lucarne au premier poteau (73e minute). Ce deuxième but est un coup de massue pour les Ivoiriens qui ne verront plus jamais le jour. D’ailleurs, Franck Kessié et ses coéquipiers encaissent un nouveau but deux minutes plus tard par l’entremise de Nsue, qui y va de son doublé. Les quelques assauts qu’ils mènent dans le camp équatoguinéen sont soit bien défendus, soit arrêté par un Jésus Owono des très grands soirs.

LIRE  Mondial 2022-Sébastien Migné, adjoint de Rigobert Song: «Nous ne venons pas en touristes au Qatar»

Un miracle pour espérer accrocher une place parmi les meilleures troisièmes

Enfin, pendant que la Séléfanto manquait l’occasion de sauver l’honneur sur une ultime attaque (82e), le Nzalang Nacional déclenchait la foudre une dernière fois dans le ciel d’Abidjan par l’intermédiaire du rentrant Jannick Buyla, lequel ne se priait pas pour transformer une repousse de Fofana (88e).

Au-delà de l’humiliation à domicile, cette défaite fait très mal d’un point de vue comptable, puisque la Côte d’Ivoire finit 3e du groupe et totalise seulement 3 points avec une différence de buts de -3 derrière son adversaire du soir et le Nigeria, directement qualifiés avec 7 points au compteur. Il faudrait un miracle pour que les Ivoiriens figurent parmi les quatre meilleurs troisièmes qui accéderont aux 8es de finale. Il faut dire néanmoins, que les chances restent minces.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment