Accueil » Sécurité » Bousculade au Lycée bilingue d’Etoug-Ebe: le véhicule du proviseur vandalisé

Bousculade au Lycée bilingue d’Etoug-Ebe: le véhicule du proviseur vandalisé

by Theophile
Vandalisme au lycée d'Etoug-Ebe

C’est un lundi noir ce 22 janvier 2024 au lycée d’Etoug-Ebe, à la suite d’une violente bousculade consécutive à la fermeture précipitée du portail de l’établissement.

C’est l’une des scènes les plus choquantes de l’incident du Lycée bilingue d’Etoug Ebe à Yaoundé ce 22 janvier 2024. Des élèves en colère, ont vandalisé le véhicule du proviseur après une violente bousculade provoquée par la fermeture du portail de l’établissement. Ils ont pris d’assaut la voiture du chef de l’établissement en fracassant les vitres et endommageant la carrosserie à l’aide de gourdins en bois et des cailloux.

Selon le Préfet du Mfoundi qui s’est dépêché sur les lieux, 21 élèves ont été blessés et transférés dans des hôpitaux pour des soins. Durant cette bousculade, le véhicule du proviseur a été vandalisé et renversé. Pour l’heure, les tenants et aboutissants de cette scène ne sont pas encore connus. L’incident a été déclenché lorsque des surveillants, sur instructions du proviseur, ont bloqué l’entrée à près de la moitié des élèves arrivés après 7 heures. En réaction à cette mesure, les élèves bloqués ont tenté de forcer l’accès, entraînant une bousculade. Le portail secondaire aurait cédé sous la pression, provoquant des blessures chez plusieurs élèves.

Les vidéo de la destruction du véhicule du proviseur de cet établissement par ses élèves, sont devenues virale sur la toile au Cameroun.  Les forces de maintien de l’ordre ont été déployées pour contenir la situation, et le préfet du Mfoundi, Emmanuel Mariel Djikdent, ainsi que la ministre des Enseignements secondaires, Pauline Nalova Lyonga, se sont rendus sur place. Le calme est revenu progressivement dans le Lycée suite à l’appel lancé par le préfet Emmanuel Djikdent aux parents d’élèves venus nombreux au sein de l’école pour prendre des nouvelles de leurs enfants.

LIRE  Cameroun: La 17ème promotion de l’École de guerre de Yaoundé entre en formation

L’incident est venue remettre au goût du jour, la problématique de la recrudescence des violences en milieu scolaire, largement dénoncée ces dernières années au Cameroun.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment