Accueil » CAN 2021-Bousculade mortelle : la CAF suspend le stade Olembé

CAN 2021-Bousculade mortelle : la CAF suspend le stade Olembé

by Theophile
Dr Patrice Motsepe

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, a tenu une conférence de presse exceptionnelle ce mardi 25 janvier au stade Ahmado-Ahidjo, au lendemain de la bousculade qui a fait au moins huit morts au stade d’Olembé avant un match de la CAN 2021.

La Confédération africaine de football(Caf) n’est pas restée indifférente à la mort des supporters hier alors qu’ils essayaient d’entrer au stade pour regarder le match Cameroun Vs Comores.

C’est une triste joie qu’a vécue la famille du football africain et camerounais en particulier dans la soirée du lundi 24 janvier 2022. Pendant les bousculades survenues à l’entrée sud du stade d’Olembé à Yaoundé, au moins 8 personnes ont perdu la vie et 38 ont été blessées.

Face à ce bilan déplorable, l’instance faitière du football africain a réagi à travers un communiqué : « La CAF a pris connaissance des incidents survenus au stade d’Olembé, ce soir, 24 janvier 2022, pendant le match de la Coupe d’Afrique des Nations opposant le Cameroun, pays hôte, aux Comores. La CAF enquête actuellement sur la situation afin d’obtenir plus de détails sur ces incidents. Nous sommes en communication constante avec les autorités camerounaises et le comité local d’organisation. Ce soir, le Président de la CAF, Dr Patrice Motsepe, a dépêché le Secrétaire Général, Veron Mosengo-Omba, au chevet des victimes admises dans les hôpitaux de Yaoundé », peut-on y lire.

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, organisait une conférence de presse exceptionnelle ce mardi. Sur un ton grave, le dirigeant a demandé des comptes au comité local d’organisation (Cocan) afin de comprendre comment ce drame a pu avoir lieu et s’assurer qu’il ne se reproduise plus. En attendant, les matchs prévus au Stade d’Olembe sont délocalisés jusqu’à nouvel ordre, à commencer par le quart de finale programmé dimanche.

LIRE  Cameroun-Reconnaissance: Roger Milla demande à Paul Biya de baptiser de son nom, le stade de Japoma avant le coup d’envoi de la CAN 2021

«Je sais que, légalement, le Cocan est responsable de la sécurité mais nous sommes partenaires et nous devons nous assurer que la sécurité de chaque spectateur est notre principale préoccupation», a rappelé le Sud-Africain. «Nous sommes autant responsables que le Cocan, autant que le gouvernement camerounais. Nous devons discuter pour nous assurer que des mesures seront prises pour que ce qui s’est passé hier ne se déroule plus jamais. Un Comité de discipline va être créé et remettra un rapport. Le match qui est programmé à Olembe dimanche (le vainqueur de Côte d’Ivoire-Egypte contre le vainqueur de Maroc-Malawi) ne se déroulera pas dans ce stade. Je l’ai déjà dit au gouvernement camerounais. Ce match se jouera au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé.»

Une réponse forte de la part de l’instance panafricaine en attendant que les circonstances de ce drame soient clairement établies. Pour l’heure, le dirigeant refuse de laver son linge sale en public. «Clairement, il y a eu des lacunes, clairement il y a eu des échecs. Il y a eu des faiblesses. Il y a des choses qui auraient dû être prévues. Vous prenez des mesures préventives, vous prenez des mesures pour anticiper… certaines choses. (…) Mais le moment n’est pas venu pour accuser telle ou telle partie. Nous avons tous une responsabilité lourde», a conclu le patron d’un football africain à l’image plus que jamais ternie par cette CAN…

Selon le communiqué du Mincom camerounais, les morts ont été déposés au Centre des urgences de Yaoundé(Cury) tandis que les blessés sont sous soins dans des formations sanitaires de la capitale politique.

LIRE  Cameroun-Grand Prix Chantal Biya : Artuce Tella conserve le maillot à l'issue de la deuxième étape

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment