Accueil » Sécurité » Cameroun-Scandale au Port de Kribi-2000 tonnes de riz dangereux en provenance de Chine, déchargés

Cameroun-Scandale au Port de Kribi-2000 tonnes de riz dangereux en provenance de Chine, déchargés

by Theophile
riz de mauvaise qualité en provenance de Chine, déchargés au Port de Kribi

Selon certaines informations, ce riz aurait été refoulé par la République démocratique du Congo en raison de problèmes sanitaires. Le préfet révèle des incohérences dans la procédure, notant que les procès-verbaux d’inspection phytosanitaire ont été signés avant l’arrivée du navire transportant la cargaison. Il exige des explications sur les raisons pour lesquelles le riz a été autorisé à quitter le port sans analyse préalable.

C’est un véritable scandale que décrit dans une note le préfet de l’Océan. En effet, 2000 tonnes de riz de qualité douteuse ont été déchargés au port de Kribi.   Le préfet recherche actuellement ce riz très nocif pour la santé des camerounais.

De source bien introduite, ce riz activement recherché sur le territoire camerounais, aurait déjà tué des consommateurs en République démocratique du Congo. Par quel mystère 2000 tonnes sur le 10 000 tonnes de ce riz que transportait un bateau a été déchargées au port de Kribi.

D’après un article de nos confrères d’Okapinews (RDC) paru le 2 novembre 2023, « des commerçants qui avaient déjà acheté ces sacs de riz à partir de la ville de Boma à des prix sans concurrents, soit 5$ qui équivaut à 12 500 Fc le sac, les uns, et 10$ synonyme de 25 000 FCFA le sac, les autres, ont jugé bon, pour ne pas perdre l’argent dépensé, d’aller avec leurs marchandises dans lesdits villages où ils ont fait leurs affaires. Les pauvres paysans qui n’avaient aucune information sur la mauvaise qualité de ce riz, n’ont pas hésité un seul instant à l’acheter à 30 000 FCFA voire à 40 000 FCFA le sac en vue de se faire des réserves en cette période proche des fêtes de la nativité et du nouvel an. Alors que présentement sur le marché de la province du Kongo Central, le sac de riz se vend à 65 000 voire 68 000 Fcfa », peut-on encore lire.

LIRE  Cameroun-Choléra : le bilan s'alourdit à 200 morts

Pour que lumière soit faite, le Préfet de l’Océan demande des comptes à la police phytosanitaire du port de Kribi. L’autorité administrative s’interroge aussi par quel moyen, les procès-verbaux d’inspection phytosanitaire de la cargaison déchargée, ont été signés les 08 et 09 novembre alors que le bateau n’a accosté que le 12 novembre ? Les autorités camerounaises expriment ainsi leur inquiétude quant aux risques pour la santé publique si le riz est confirmé comme impropre à la consommation. Des mesures sont envisagées pour empêcher la vente du produit sur le marché.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment