Accueil » Sécurité » Cameroun-Bafoussam: un présumé trafiquant d’ossements humains aux arrêts

Cameroun-Bafoussam: un présumé trafiquant d’ossements humains aux arrêts

by Theophile
Les ossements humains

Un homme de 39 ans présenté sous le nom de Foyet Nzodom Boris a été arrêté pour trafic d’ossements humains. Il a été arrêté le 24 mai 2023 à Bafoussam, dans l’Ouest du Cameroun.

Il a été présenté à la presse en début de semaine. Interpellé par des éléments du commissariat central de Bafoussam dans la région de l’Ouest, le présumé trafiquant était en possession d’un sac de 17 ossements humains prêts à vendre dans le marché noir.

« Le suspect a avoué appartenir à un réseau de criminels qui trafiquent des ossements humains », a révélé un journaliste de la région de l’Ouest. Selon la police, il serait membre d’un réseau de trafiquants d’ossements qui opère dans la région. C’est grâce aux renseignements que la police a mené des enquêtes qui ont conduit à son arrestation.

Il a été présenté à la justice pour jugement.Une enquête a été ouverte par des responsables du poste de police central de Bafoussam.

Le phénomène n’est cependant un scoop au Cameroun en raison des multiples arrestations enregistrées ces dernières.

En octobre 2020, quatre individus avaient été interpellés à Douala en possession d’un squelette entier. Les suspects avaient avoué à la gendarmerie qu’ils voulaient vendre ces restes humains à 15 millions FCFA.

Le même mois, trois trafiquants présumés de squelettes humains étaient arrêtés à Foumbot, chef-lieu du département du Noun dans la région de l’Ouest.

Un peu plus tôt, en juin, deux individus avaient été arrêtés en possession de deux squelettes humains, toujours à Foumbot.

En janvier 2020, un gang de 4 trafiquants d’ossements humains présumés a été arrêté à Koutaba (Ouest). Ils avaient profané une tombe pour la somme de 10 millions FCFA.

LIRE  L’hôpital de Mada devrait rouvrir ses portes en octobre 2022, trois mois après avoir subi une attaque terroriste

En juin 2022, les éléments de la Compagnie de Gendarmerie de Tcholliré, une ville du Cameroun située dans la région du Nord, ont interpellé deux individus spécialisés dans le trafic d’ossements humains. Ils ont été arrêtés lors de l’opération » Adamaoua – Nord (ADANO) » dans le Département du Mayo-Rey. Âgés de 33 et 39 ans, selon la gendarmerie nationale, ils ont été appréhendés aux premières heures de la matinée du lundi 20 juin à Gamba sur la nationale n°1 sur renseignement du comité de vigilance, en possession de deux squelettes humains complets, « La somme de 15 000 000 de FCFA leur avait été proposée pour la livraison de ce macabre butin », indiquait la gendarmerie dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment