Accueil » Opinion » Cameroun: Issa Tchiroma Bakary enjoint les patrons de régulariser la situation de leurs personnels de nationalité étrangère

Cameroun: Issa Tchiroma Bakary enjoint les patrons de régulariser la situation de leurs personnels de nationalité étrangère

by Theophile
Issa Tchiroma Bakary

C’est le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle (Minefop), Issa Tchiroma Bakary, qui, dans une circulaire en date du 15 janvier 2024, donne injonction aux employeurs concernés.

Dans une lettre circulaire signée le 15 janvier de dernier, le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle (Minefop) fait constater aux patrons que de nombreux étrangers travaillent au sein des entreprises publiques, parapubliques, privées et même dans les projets sans autorisation préalable du gouvernement. Issa Tchiroma Bakary souhaite que cette situation change. « J’invite les employeurs (…) à prendre toutes les mesures utiles et nécessaires afin de régulariser la situation des personnels de nationalité étrangère en situation irrégulière et en activité au sein de vos unités de production », peut-on lire dans cette lettre circulaire.

La législation du travail en vigueur au Cameroun situple que pour exercer au Cameroun, tout personnel de nationalité étrangère doit au préalable être déclaré au Minefop. La charge de la déclaration n’incombe cependant pas à l’employé. Il revient en effet à l’employeur de procéder à cette formalité. Et pour ceux des patrons qui vont traîner le pas, Issa Tchiroma Bakary annonce comme mesure coercitive le rejet des demandes de visa.

Si le Minefop tient à sortir les travailleurs étrangers du noir, c’est bien parce que le gouvernement camerounais a décidé, depuis l’année dernière, d’imposer une taxe aux travailleurs étrangers. En 2023, le Minefop a collecté environ 5 milliards de FCFA sur les 14 milliards attendus. Cette année, le gouvernement projette de collecter 20 milliards de FCFA.

LIRE  Paul Biya décide de l'organisation des obsèques officielles pour Jean Bernard Ndongo Essomba

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment