Accueil » Après son expulsion du RDPC par Paul Biya, Messanga Nyamding s’exprime : « je m’en vais « sans peur et sans reproche » »

Après son expulsion du RDPC par Paul Biya, Messanga Nyamding s’exprime : « je m’en vais « sans peur et sans reproche » »

by Theophile
Pascal Charlemagne Messanga Nyamding

L’homme politique Pascal charlemagne Nyamding a livré ses expressions après son exclusion du RDPC par le président national du parti.

Paul Biya, le président national du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), a signé le 19 avril, une décision excluant définitivement Charlemagne Messanga Nyamding du parti pour indiscipline. Quelques jours auparavant, le militant, membre du comité central, était passé devant la commission de discipline ad hoc du parti, présidée par l’ancien Premier ministre, Peter Mafany Musonge.

Accusé notamment d’avoir appelé à la rébellion armée, d’avoir soutenu la grève des enseignants et de s’en prendre régulièrement aux membres du gouvernement sur des plateaux de télé, il avait plaidé non coupable. Il faut cependant dire que celui qui se présente comme un biyaïste (partisan de Paul Biya) est de plus en plus critique vis-à-vis du parti au pouvoir et des autorités gouvernantes. Au sortir de cette audition, le professeur des universités, spécialiste en relations internationales, avait accusé neuf membres de cette instance d’avoir voulu le « crucifier ».

L’ex-membre du Comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) vient de réagir sur son compte Facebook après son exclusion du parti. Ci dessous son post :

C’est avec regret que j’apprends en ce jour mon EXCLUSION DÉFINITIVE au sein du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), parti pour lequel j’ai milité durant 37 ans. Il faut aller de l’avant et tourner la page, avec très certainement la perspective d’en ouvrir une nouvelle… Nous évoquerons cela ultérieurement.

En attendant j’en profite pour vous remercier, vous qui êtes issus de tous pays, toutes régions du Cameroun, tous bords politiques, pour votre indéfectible soutien envers ma modeste personne. En réalité nous nous battons pour construire un Cameroun nouveau, cela est possible et je continuerai à défendre mes convictions, n’en déplaise à certains.

Tout comme le chevalier Bayard, je m’en vais « SANS PEUR ET SANS REPROCHE »…

Legende : Photo avec mon illustre feu frère le Dr Charles Ateba Eyene, assassiné pour avoir exprimé librement ses idéaux et convictions au sein du RDPC

LIRE  Fête du travail-Ouest: 164 travailleurs décorés

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment