Accueil » Sécurité: Le 8ème contingent camerounais de la Minusca déployé en Centrafrique

Sécurité: Le 8ème contingent camerounais de la Minusca déployé en Centrafrique

by Theophile
La Minusca

Le détachement sera basé, comme ceux d’avant, à Bossangoa dans le Nord-Ouest de la Centrafrique. Il a pour mission de protéger et de veiller sur les civils.

Ce 14 septembre au Centre d’entraînement et d’aguerrissement en zone forestière (CEAF) de Moutcheboum (région de l’Est), le colonel Vincent Pehuie a reçu officiellement le drapeau du Cameroun. Cet officier supérieur va commander les 1070 hommes et femmes représentant le 8contingent camerounais de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca). Le détachement sera basé, comme les précédents, à Bossangoa dans le Nord-Ouest de la Centrafrique, avec pour mission de protéger et de veiller sur les civils.

Ainsi le 14 septembre dernier, pour préparer ce départ, «le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense (MINDEF), Joseph Beti Assomo, a présidé la traditionnelle cérémonie de remise de l’étendard au Centre de pré déploiement basé à Motcheboum, dans l’arrondissement de Doumé, département du Haut-Nyong à l’Est», rapporte le quotidien Cameroon Tribune en kiosque ce 15 septembre 2021.

Ces soldats camerounais ont été formés pendant trois mois par «des experts qualifiés pour fournir toutes les clés nécessaires à l’atteinte des objectifs», peut-on lire dans les colonnes du journal. Dans son discours de circonstance, le MINDEF a rassuré ce contingent en disant que: «le chef de l’Etat, chef des forces armées, a autorisé, depuis l’année dernière, l’acquisition d’importants moyens logistiques pour le renouvellement intégral des anciens équipements de notre contingent, dans l’optique d’améliorer votre cadre de vie, vos conditions de travail et d’accroître vos capacités opérationnelles. Lesdits matériels flambants neufs ont commencé à être déployés depuis quelques mois en RCA. Vous en serez les premiers bénéficiaires», lit-on.

LIRE  Crise Anglophone: L’armée dément l’implication de ses éléments dans une fusillade meurtrière dans une église à Bali (Nord-Ouest).

Après avoir reçu l’étendard des mains de Joseph Beti Assomo, le colonel Vincent Pehuie, commandant le 8ème contingent des Casques bleus camerounais de la Minusca a confié que: «Nous avons reçu une formation très solide. Les Nations unies ont envoyé une équipe pour nous évaluer et celle-ci a certifié que nous étions capables d’aller remplir cette mission dignement. Nous avons également été vaccinés contre le Covid-19», note le journal.

Il est à rappeler que début juillet, une mission d’évaluation des Nations unies a séjourné au CAEF et a déclaré le contingent apte à être déployé. Avant cela, le 9 juin, une délégation du bureau stratégique pour le maintien de la paix de l’ONU s’était déjà rendue à Motchebom et en mai, le matériel militaire de la mission avait été reçu au port de Douala. Situation sanitaire oblige, les membres du contingent ont reçu la première dose de vaccin contre le coronavirus il y a quelques jours.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment