Accueil » Finance » Monnaie : la Beac lance le processus de retrait de la circulation des billets de la gamme 92 dès ce mercredi 1er mars et jusqu’au 31 mai prochain

Monnaie : la Beac lance le processus de retrait de la circulation des billets de la gamme 92 dès ce mercredi 1er mars et jusqu’au 31 mai prochain

by Theophile
Billets BEAC 92

La Banque des États d’Afrique centrale (Beac) a entamé ce mercredi 1er mars, le processus de retrait de la circulation des billets de banque de la gamme 1992 dans tous les pays de la zone Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale).

« Le processus lancé ce mercredi 1er mars, fait partie des résolutions de la réunion du comité ministériel de l’Union monétaire de l’Afrique centrale (Umac), signées le 7 novembre 2022 », a indiqué à Anadolu, mercredi, Abbas Mahamat Tolli, gouverneur de la Beac.

Selon une note de la Beac, jusqu’au 31 mai 2023, les détenteurs des billets de la gamme 1992 pourront les échanger aux guichets des banques commerciales et dans les services de la Beac.

« En d’autres termes, dès ce mercredi, les détenteurs des billets de la gamme 1992 pourront se présenter devant les guichets des banques commerciales de leur ressort territorial ou aux guichets de la Beac avec les billets à échanger ainsi qu’avec une pièce d’identité », a-t-il expliqué.

Le gouverneur de la Beac a, par ailleurs, rappelé que « seuls les billets de la gamme 2002 conservent leur cours légal et continuent de circuler conjointement avec les billets de la gamme 2020 ».

La Beac a souligné que dès le 1er juin 2024, ne seront désormais valables dans la zone Cemac que les billets de banque de la gamme 2002, ainsi que les nouveaux billets officiellement mis en circulation depuis le 15 décembre 2022.

Pour rappel, le retrait de cette gamme (1992) du circuit économique intervient suite à la récente injection de la nouvelle gamme baptisée « Beac Type 2020 » le 15 décembre 2022.

LIRE  Les épouses d’un milliardaire malade s’affrontent à l’hôpital pour ses biens

Ces coupures mises en circulation renferment de nombreux éléments pour garantir leur durabilité et limiter la contrefaçon.

Et pour contrer cette tendance qui touche même les monnaies les plus solides au monde, une dizaine d’éléments sécuritaires ont été intégrés sur les différentes coupures. Certains communs à toutes les valeurs faciales, d’autres spécifiques à chacune des coupures.

Parmi ces signes, l’on a le fil de sécurité, « noyé dans le papier, marqué Cemac en lumière du jour et montrant des couleurs arc-en-ciel sous lumière ultraviolette. »

Des textes et motifs en relief, un numéro à deux couleurs, des fils à fenêtres, des mini-lettres et micro-lettres sont d’autres éléments à prendre par le grand public pour garantir la véracité des billets.

AA / Yaoundé / Peter Kum

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment