Accueil » Economie » Cameroun-Développement local :le Feicom approuve le financement de 60 projets communaux à hauteur de 9,3 milliards de FCFA

Cameroun-Développement local :le Feicom approuve le financement de 60 projets communaux à hauteur de 9,3 milliards de FCFA

by Theophile
FEICOM cameroun recrutement 2018-2019 2020 2021 role du feicom au cameroun

Au sortir des 47e et 48e sessions de son Comité des concours financiers en faveur des communes, tenues le 28 février 2023 à Yaoundé, la capitale du Cameroun, le Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunal (Feicom) a validé des financements d’un montant total de 9,3 milliards de FCFA, en faveur de 54 communes du pays.

Le 28 février à Yaoundé dernier, le Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunale (Feicom) a tenu les 47e et 48e sessions du Comité des concours financiers en faveur des communes (CCFF-C).

« Ces sessions étaient consacrées respectivement aux nouvelles demandes de financement et aux projets en deuxième phase », précise Philippe Camille Akoa, le directeur général du Feicom, la banque des collectivités territoriales décentralisées du Cameroun. Selon le DG du Feicom, les financements octroyés à ces collectivités territoriales décentralisées vont permettre la réalisation de 60 projets.      

Le CCFF-C a ainsi examiné et validé les projets d’un montant supérieur à 50 millions FCFA, soumis par les collectivités territoriales décentralisées. D’après le DG Philippe Camille Akoa, « au terme de ces deux sessions dudit Comité, 60 projets destinés à 54 communes ont reçu des accords de financement pour un montant global de 9,3 milliards FCFA ».Cette enveloppe est en baisse d’environ 1 milliard FCFA par aux fonds débloqués par le CCFF-C en novembre 2022. Lors des dernières sessions de ces instances, le Feicom avait approuvé des financements de l’ordre de 10,2 milliards FCFA en faveur de 64 communes.

Pour rappel, en dehors de ces concours financiers remboursables, le Feicom a, entre autres missions, de redistribuer les impôts et taxes régionaux soumis à péréquation, ainsi que des Centimes additionnels communaux et d’autres impôts communaux et régionaux soumis à péréquation. L’organisme met également à la disposition des régions, des communes, des syndicats de communes et des communautés urbaines bénéficiaires, les quotes-parts correspondantes de la Dotation générale de la décentralisation arrêtée par le gouvernement.

LIRE  Après Bafoussam et Nkongsamba, Maurice Kamto veut organiser un meeting dans la ville de Douala

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment