Accueil » Mirabelle Lingom, la victime des cadres du PCRN est morte

Mirabelle Lingom, la victime des cadres du PCRN est morte

by Theophile
Mirabelle Lingom

La jeune fille est morte ce lundi 6 septembre dans un hôpital de Douala, apprend-t-on du lanceur d’alerte Boris Bertolt.

Camerounactuonline.com vient d’apprendre la nouvelle. Mirabel Lingam est morte. La jeune fille qui a été accusée à tort par les militants du PCRN Fritz Messi Messi, Jean Louis Batum, Clotel Ngecho et Julian Bappes Bappes et le lanceur d’alerte Paul Chota ont participé ensemble à six cassettes vidéo et sont décédées dans des conditions sombres. Elle a porté plainte contre les détracteurs qui ont fait de leur mieux pour ternir son image. Quelques jours après sa comparution devant le tribunal, Lingom a été battue avant d’être violée par une personne non identifiée. À l’heure actuelle, la cause du décès de cette jeune femme n’a pas été établie. Elle est décédée à l’Hôtel Hôpital de la Cité des Palmiers à Douala.

Aux dernières nouvelles, Mirabelle Lingom avait maintenue sa plainte contre Fritz Messey Messey, Jean Louis Batoum, Clotaire Nguedjo, Julien Bapes Bapes. Selon les sources, elle a confié à ses avocats qu’elle ne souhaite avoir aucun règlement à l’amiable de l’affaire.

LIRE  Replay: Le Journal de 19h50 du Lundi 19/04/2021 - Canal 2 international

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment