Accueil » Politique » Le président Ali Bongo invité à Yaoundé le 17 mars prochain

Le président Ali Bongo invité à Yaoundé le 17 mars prochain

by Theophile
Ali Bongo Ondimba

Le chef de l’État gabonais a reçu en audience hier au Palais de la Rénovation, Lejeune Mbella Mbella, ministre des Relations extérieures, envoyé spécial du président camerounais, Paul Biya. Au menu des échanges, l’invitation d’Ali Bongo Ondimba à prendre part au sommet de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) qui aura lieu le 17 mars 2023 à Yaoundé.

Le Chef de la diplomatie camerounaise, Lejeune Mbella Mbella a été reçu le lundi 6 mars en audience au Palais Rénovation par le président gabonais Ali Bongo Ondimba. Le ministre était porteur d’un message écrit de fraternité et d’amitié du Président Paul Biya à son homologue gabonais, l’invitant à prendre part au Sommet Ordinaire des Chefs d’Etat de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), qui se tiendra à Yaoundé, au Cameroun, le 17 mars 2023.

Le ministre des Relations extérieures a, au cours de cette audience, adressé les félicitations du chef de l’État camerounais à son homologue gabonais pour l’organisation du récent « One Forest Summit ». « À cet égard, le ministre des Relations extérieures du Cameroun a transmis au chef de l’État, les appréciations du président du Cameroun pour sa vision et son leadership sur les questions de protection et de préservation de la Forêt et de la biodiversité, qui ont permis de porter haut le plaidoyer de l’Afrique sur ces problématiques majeures de l’heure », précise le communiqué de la direction de la communication présidentielle.

Lejeune Mbella Mbella a salué l’excellence des relations entre les deux pays voisins et la convergence des vues entre les deux chefs d’État sur les questions d’ordre bilatéral, régional, continental et international. « Les relations sont bonnes entre nos deux pays. Nous avons ces derniers temps travaillé sur certains sujets. Il y a le sommet sur la forêt, le Gabon est l’un des pays qui portent un plaidoyer pour que notre continent puisse bénéficier des retombées à la dimension de tout ce qu’il produit. Nous avons aussi une bonne coopération bilatérale sur l’interconnexion téléphonique », s’est réjoui l’émissaire du président camerounais à la fin de l’audience.

LIRE  CEEAC : Félix Tshisekedi passe le flambeau à Ali Bongo

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment