Accueil » La sénatrice Régina Mundi toujours dans les mains des ambazoniens

La sénatrice Régina Mundi toujours dans les mains des ambazoniens

by Theophile
Elizabeth Regina Mundi

La sénatrice Régina Mundi a déjà passé 23 jours aux mains des ambazoniens

Sans nul doute, la famille de la sénatrice Régina Mundi passe en ce moment de sales moments. Ca fait déjà 23 jours que la sénatrice RDPC Régina Mundi est détenue par les ambazoniens de l’ADF. Jusqu’ici, aucune information la concernant ne fuite. La vie de la parlementaire du parti au pouvoir avait été menacée par ses ravisseurs, qui demandent comme contrepartie de sa libération, la sortie de prison de 75 prisonniers ambazoniens.

Enlevée avec son chauffeur le 30 avril 2022 à Bamenda dans la région du Nord-Ouest, la sénatrice est sans nouvelles. Après son enlèvement, elle a été contrainte par ses ravisseurs a renoncé à sa fonction de sénatrice et à déclarer son amour pour l’état imaginaire d’Ambazonie. La milice dirigée par Ayaba Cho Lucas divulgue d’ailleurs des messages de propagande et de menaces à « exécution » de la femme politique, selon les publications devenues virales sur la toile.

La Task force des femmes des régions anglophones a dénoncé son kidnapping et s’est montrée offusquée du fait qu’une femme, une personne de l’âge de Régina Mundi soit enlevée. Elle a précisé que l’assassinat de la sénatrice ne causera que d’autres décès et plus de souffrance aux populations. Elle affirme qu’étant assez touchée par la douleur et la souffrance infligées aux jeunes hommes et femmes, aux enfants et aux parents, elles demandent la cessation de la violence. Elles réitèrent que les civils non armés ne doivent pas être pris pour cible dans cette crise.

Le Pr Shanda Tonme dans une tribune consacrée à la problématique de l’unité nationale, évoquait le Kidnapping de la sénatrice Régina Mundi, en indiquant que cela démontrait qu’il y a bel et bien une crise dans les régions anglophones du pays.

LIRE  Tournoi Aisha Buhari: Après deux défaites en autant de matches, les Lionnes Indomptables sont éliminées de la compétition

«Notre sœur, maman et élu du peuple, la sénatrice Régina MUNDI, toujours maintenue en captivité, menacée d’être exécutée. Comment comprendre, fuir, refuser l’évidence d’une crise, une guerre même, et ses conséquences ? Des milliers d’enfants perdus à jamais, des vies et des familles foutues en l’air, des centaines d’école et des champs perdus. A Yaoundé, Douala, Bafoussam, des familles d’anglophones ont de dix à vingt personnes entassées dans des espaces en enclos de bêtes, et vivent le martyr de réfugiés dans leur propre pays. Qu’en pensons-nous, et que disons-nous des causes et des solutions ? Que pensent les parents des innocents écoliers de Kumba, assassinés sur les bancs ?», a écrit l’homme politique.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment