Accueil » Ethiopie: au moins 20 morts dans une attaque contre des des musulmans en Amhara

Ethiopie: au moins 20 morts dans une attaque contre des des musulmans en Amhara

by Theophile
ville de Gondar

Au moins 20 personnes ont été tuées mardi à Gondar, ville de la région éthiopienne de l’Amhara (nord-ouest), lors d’une attaque menée par des “extrémistes chrétiens” lors des funérailles d’un dignitaire musulman local, a rapporté mercredi un organisme islamique.

Le Conseil des affaires islamiques d’Amhara, la région où se trouve Gondar, a décrit l’attaque de mardi contre un cimetière comme un « massacre » par des « chrétiens extrémistes » lourdement armés. Les assaillants « ont tiré un barrage de mitrailleuses lourdes et de grenades… faisant de nombreux morts tandis que d’autres blessés ont été transportés à l’hôpital », a déclaré l’organisme religieux.

« Plus de 20 personnes sont mortes à cause de l’attaque d’hier qui a également vu le pillage de propriétés musulmanes », a-t-il ajouté.

Le maire de Gondar, Zewdu Malede , a déclaré à la chaîne de télévision publique éthiopienne EBC que « l’incident a été perpétré par quelques individus extrémistes ». « Il y a eu des destructions et des pertes de vies de tous côtés », a-t-il dit, sans donner plus de détails sur l’identité des assaillants ou des victimes. « La situation a été (ramenée) sous contrôle à 19h00. »

Le cimetière où l’attaque s’est produite est voisin d’une mosquée et d’une église et fait l’objet d’un conflit en cours entre musulmans et chrétiens orthodoxes, qui constituent le groupe dominant en Éthiopie. « Bien que des mesures de grande envergure aient été prises pour envahir le… cimetière, l’endroit a toujours été historiquement un cimetière musulman », a déclaré le Conseil des affaires islamiques dans son communiqué.

La violence de mardi a éclaté alors que les gens s’affrontaient pour utiliser des pierres de la région à des fins d’inhumation, se disputant pour savoir si les matériaux étaient retirés du cimetière ou de l’enceinte de l’église, a déclaré le gouvernement régional d’Amhara dans un communiqué. Le gouvernement a décrit l’aîné musulman décédé comme « un père pour les habitants de la ville de Gondar, les chrétiens et les musulmans de Gondar ainsi qu’un père pour tous » et s’est engagé à enquêter sur l’attaque et à tenir les auteurs responsables.

LIRE  CAN 2021: Vincent Aboubakar s’offre un record grâce à son doublé contre l’Ethiopie

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment