Accueil » Cameroun-Valère Bessala : « L’apparition de la première dame dans le véhicule présidentiel au stade d’Olembé est un incident institutionnel »

Cameroun-Valère Bessala : « L’apparition de la première dame dans le véhicule présidentiel au stade d’Olembé est un incident institutionnel »

by Theophile
Valère Bertrand Bessala

L’administrateur civil critique l’apparition de la première dame dans la voiture du président le dimanche 9 janvier 2022 au stade d’Olembé à Yaoundé, lors de la cérémonie d’ouverture de la Coupe d’Afrique des nations.

Comme l’avait l’annoncé dans un communiqué le directeur du Cabinet civil à la présidence de la République, Samuel Mvondo Ayolo quelques jours avant les cérémoniales d’ouverture de la 33ème Can au stade d’Olembé à Yaoundé, Paul et Chantal Biya étaient arrivés en ces lieux autour de 15h. Après avoir été accueillis par le protocole mis en place, le couple présidentiel était alors monté à bord du véhicule de parades du chef de l’Etat lors de la revue de troupes.

Sur Vision 4, ce dimanche 16 janvier 2022, une télévision privée basée à Yaoundé au Cameroun, l’heure est au débrief de la Coupe d’Afrique des nations qui se joue en terre camerounaise. Si il y a un évènement particulier qui a marqué l’attention des camerounais, c’est la grande cérémonie au stade Paul Biya d’Olembe.

Justement lors de cet évènement, nombreux sont les camerounais qui ont noté la présence de Chantal Biya, la première dame du Cameroun auprès de son époux, président de la République. Valère Bessala estime que l’apparition de la première dame Chantal Biya dans la voiture de parade lors de la revue de troupes est un « accident institutionnel », a-t-il indiqué dans l’émission Club d’Elites sur Vision 4.

Pour étayer ses propos, le consultant médias croit savoir que le peuple camerounais a plutôt élu Paul Biya en lieu et place de la première dame : « Je suis désolé mais les Camerounais n’ont pas élu Chantal Biya. Si le président de la République n’est plus en mesure de diriger, qu’il aille se reposer. Elle n’a pas à être là », s’est-il indigné.

LIRE  Cameroun-Assemblée nationale : Cavaye Yeguie Djibril en colère contre les députés absentéistes

Une idée rejetée par le journaliste écrivain Martial Bissog qui était lui aussi présent sur le plateau; le journaliste juge essentiel le rôle de la première dame auprès de son époux au regard de son âge. « À son âge, elle est le chef de protocole de son mari. C’est un peu malsain de dénoncer ça…elle a fait ce que devait faire une épouse en étant proche de son mari », a commenté l’ancien présentateur de l’émission 90 Minutes politique sur Canal 2 International.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment