Accueil » Cameroun » Cameroun: La revue de la presse du 31 juillet 2023

Cameroun: La revue de la presse du 31 juillet 2023

by Theophile
La revue de presse camerounaise du lundi 31 juillet 2023

Très chers abonnés, bonjour et bienvenus à la revue de presse, édition de ce lundi 31 juillet 2023. Comme tous les matins, retrouvez ci-dessous, l’essentiel à retenir des informations disponibles dans les kiosques au Cameroun ce jour.

Coopération Cameroun – Russie, un nouvel élan. C’est le titre qui barre la Une du quotidien national CAMEROON TRIBUNE de ce jour. Selon le journal de Marie Claire Nnana, le président de la République Paul Biya, accompagné de la première dame Chantal Biya, ont regagné Yaoundé hier soir, après avoir participé au 2e Sommet Russie – Afrique qui s’est achevé vendredi dernier à Saint – Petersbourg. Une rencontre à huis clos avec son homologue Vladimir Poutine les voies d’approfondissement de la coopération notamment dans le secteur économique. Ceci au moment où le Cameroun et la Russie s’apprêtent à célébrer 60 ans de relation diplomatique. Dans la foulée, un accord d’exemption de visas a été signé entre les deux États.

Le journal Bougna parle ce matin des infrastructures routières et la difficile atteinte des objectifs de la SND30. À en croire le journal, sur les quatre premières années de la SND30, le Mintp devrait réaliser 74,9 % des objectifs de nouvelles routes bitumées fixés. Pour les routes réhabilitées, les réalisations restent sous les 56,2 %. Les détails à lire dans le journal Bougna.

Paul Biya, la tentation russe. Bien qu’attaché aux partenaires occidentaux, et à la Chine, le chef de l’État se montre particulièrement enthousiaste à l’idée d’intensifier et de diversifier la relation entre le Cameroun et la Russie après le Sommet de Saint – Petersbourg, comme le révèle le quotidien MUTATIONS.

Une énième plainte déposée contre Émile Parfait Simb, annonce ce matin, L’Info à Chaud. Selon le journal, Morgan Palmer, Président de Global TV, destitué sans manière par Emile Parfait Simb, le promoteur, accuse ce dernier d’escroquerie, abus de confiance, entrave à la liberté de travail… La plainte a été déposée au tribunal de première instance de Douala.

LIRE  Le Journal du 20H00 - Jeudi 18 Mars 2021 sur Equinoxe Tv Cameroun

Place portuaire, port autonome de Douala les bénéfices du relooking. Le journal LA VOIX DU CENTRE fait observer que l’heure est à la rénovation du port autonome de Douala qui faisait à la fois les frais de l’usage du temps et de la vétusté des infrastructures. La convention conclue entre le PAD et Douala Port fishing terminal laisse présager un avenir radieux pour ce terminal de pêche.

Le Soir de ce matin parle de la semaine mondiale de l’allaitement maternel et nous apprend que le ministère de la Santé publique du Cameroun est au cœur de l’évènement. Dès le 1er août, ce jusqu’au 7,  lit-on dans le journal, le Cameroun va se joindre à la communauté internationale pour signifier la place importante qu’occupe la bonne croissance des nouveau-nés dans la société à travers la célébration de la semaine mondiale de l’allaitement maternel (Smam). « Le ministre de la Santé publique Manaouda Malachie, invite les administrations publiques et privées, entreprises, les employeurs du secteur formel et informel, à concilier l’allaitement et le travail », indique notre confrère.

Jeux de la Francophonie 2023, entrée majestueuse pour le Cameroun. Le quotidien LE DRAPEAU, révèle que le Cameroun entame en beauté la 9e édition des Jeux de la Francophonie, qui se tient Kinshasa du 28 au 6 août, en décrochant fièrement quatre premières médailles avec l’équipe de lutte libre…

Poursuivons notre exercice en sport avec La Voix des Jeunes. Dans sa publication de ce matin, notre confrère annonce que Bamboutos FC porte une plainte pour avoir été exclu de la coupe de la CAF. Le Club de Mbouda a, selon le journal, lancé un appel à la justice pour obtenir sa place en Coupe de la CAF. « Lors de sa conférence tenue jeudi dernier à Douala, le club a exprimé son désarroi face à son exclusion de la Coupe de la CAF par la Fecafoot, malgré le fait d’avoir rempli toutes les conditions requises pour obtenir la licence CAF », peut-on lire.

LIRE  Transport aérien : la compagnie nigériane Air Peace ouvre une nouvelle liaison au Cameroun

Note souveraine du Cameroun, hautement risquée, à en croire le quotidien ECONEWS. Selon le journal, à cause d’un retard de paiement d’une de ses créances auprès d’une banque allemande, l’agence de notation financière internationale Moody’s a abaissé la note du Cameroun à Caa1, une catégorie hautement risquée. Quelle conséquence ce déclassement peut-il avoir sur les opérations de levée de fonds du Cameroun en international ? S’interroge le journal qui propose un décryptage de la situation en page 3.

Le journal Repères en kiosque nous apprend que les ports de Douala et de Kribi ont révisé leur un accord-cadre de coopération, dans le cadre de la poursuite du travail relatif à la mise en place d’une ligne de cabotage entre les ports de Douala-Bonabéri et de Kribi, réflexion à une réforme du secteur portuaire engagée il y a quelque temps par les services du Premier ministre, coordination et synchronisation des activités de promotion des ports et de la destination Cameroun de façon plus large… « Les domaines d’intervention et les points saillants de ce partenariat ont été renouvelés le 27 juillet 2023 dans la capitale économique entre Cyrus Ngo’o et Patrice Melom, Directeur général du Port autonome de Douala et de Kribi respectivement », peut-on lire.

Notation, la qualité de la signature du Cameroun se dégrade. Selon l’agence Moody’s, le pays passe de B2 à Caa1, extrêmement spéculatif, comme le renseigne le quotidien de L’ÉCONOMIE.

EcoMatin dans sa livraison du jour explique pourquoi Moody’s, l’activité de notation de crédit obligataire de Moody’s Corporation, a rétrogradé la note du Cameroun à Caa1.  Selon lui, l’Agence de notation américaine Moody’s Investors Service a baissé de deux crans la note en devise et en monnaie locale du Cameroun de B2 à Caa1 indiquant que le gouvernement faisait face à des difficultés de trésorerie lesquelles ont orchestré des retards de paiement au titre du service de la dette extérieure à la fin de 2022 et en 2023. « Cette note qui classe le pays dans la catégorie « Risque élevé », cinq crans au-dessus du défaut de paiement, suppose que Yaoundé pourrait  payer des coupons plus chers sur ses euro-obligations existantes et en cas de nouvelle émission, les intérêts demandés par les investisseurs pourraient être plus corsés », indique le journal qui estime que c’est une mauvaise nouvelle pour le pays qui prévoit avant la fin de cette année un emprunt en devises de 200 milliards de FCFA.

LIRE  Cameroun-Sénatoriales 2023 : seul le RDPC se présente dans toutes les dix régions

Très chers abonnés, c’est sur cette information que nous mettons un terme à cette revue de presse ce matin. Merci de votre fidélité et à demain pour une nouvelle sortie. N’oubliez surtout pas de continuer à suivre l’actualité sur notre site camerounactuonline.com, bonjour.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment