Accueil » Cameroun: Hamidou, l’enseignant d’EPS qui a passé 10 ans sans salaire est mort

Cameroun: Hamidou, l’enseignant d’EPS qui a passé 10 ans sans salaire est mort

by Theophile
Hamidou, l'enseignant intégré par le ministre Joseph Lé

Il était enseignant d’EPS au Lycée de Beka. Une commune du Cameroun située dans la région du Nord et le département du Faro.

Après 10 sans salaire, Hamidou est décédé ce mardi 08 mars 2022, au plus haut de la grève des enseignants au Cameroun. l’information de son décès est confirmée par plusieurs compatriotes.  « Urgent : le jeune enseignants Hamidou ayant passé 10 ans sans salaire ni matricule vient de rendre l’âme. J’ai mal ! », vient de poster le lanceur d’alerte Paul Chouta.  Si les circonstances exactes de sa disparition restent inconnues, elle a suscité un vent de compassion dans l’ensemble du pays et surtout, auprès de ses confrères.

Pour rappel, le 23 février 2022, la grève lancée par les enseignants du secondaire  avait permis de découvrir ce jeune Hamidou enseignant d’EPS au Lycée de Beka, qui travaillait depuis 10 sans salaire.  Il confiait alors qu’il vivait au quotidien avec les moyens de bord.

 « Depuis 2012 que je suis affecté au lycée de Beka, je n’ai ni salaire ni matricule. Je me bats avec l’agriculture et l’élevage quand je ne suis pas à l’école pour faire vivre ma femme et ma fille qui est à la SIL. Mon dossier est enregistré à la fonction publique depuis le 14 février 2022… », avait ranconté le diplômé du Cenajes de Garoua dans une vidéo. Il avait retrouvé le sourire, après la signature de son acte d’intégration dans la fonction publique camerounaise. 

Le ministre lui avait envoyé le même jour une « lettre de félicitations » dans laquelle il avait salué sa « manière exemplaire  de servir, en dépit des contraintes et conditions » qui entourent l’exercice de ses fonctions. Joseph Lé y relèvait son abnégation, son dévouement  et son professionnalisme « sans faille » qui d’après lui suscitent  l’admiration de sa hiérarchie et de ses élèves.  Cela dit, il adressait à Hamidou ses « vives et chaleureuses félicitations » et l’exhortait  à  « poursuivre dans la voie de l’excellence ».    

Le cas de cet enseignant d’Education Physique et Sportive  a été révélé au public à la faveur du mouvement de grève enclenché par le collectif d’enseignants « On a trop souffert » depuis quelques jours. Dans une vidéo Hamidou  dit être « le seul cadre d’EPS de la 6ème jusqu’en terminale au lycée de Deka depuis 2012 jusqu’à ce jour ».  Il avait pourtant constitué son dossier d’intégration à trois reprises sans qu’il parvienne à ses destinataires finaux.  

LIRE  Human Rights Watch calls on Cameroonian government to legalize homosexuality

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment