Accueil » Cameroun » Cameroun-Eboulement de Mbankolo : un homme aux arrêts après avoir proféré des accusations envers le ministre Grégoire Owona

Cameroun-Eboulement de Mbankolo : un homme aux arrêts après avoir proféré des accusations envers le ministre Grégoire Owona

by Theophile
Eboulement de terrain à Mbankolo

Un homme du nom de Komacho Gaston a récemment été transféré à la prison de Kondengui, après avoir passé plusieurs jours dans les locaux du SED (Secrétariat d’État à la Défense). Son arrestation fait suite à des déclarations polémiques qu’il aurait faites sur les réseaux sociaux, concernant le glissement de terrain tragique survenu à Mbankolo.

La catastrophe de Mbankolo, survenu le 8 octobre 2023, a eu un impact majeur sur les habitants de ce quartier de la commune de Yaoundé II. Cette drame a provoqué la perte de nombreuses vies, des dégâts matériels considérables et a laissé de nombreuses familles sans abri. Des accusations ont circulé, mettant en cause le ministre du Travail, Grégoire Owona, dans cet éboulement.

Cependant, Grégoire Owona a fermement nié ces allégations dans un message publié sur Twitter le 27 octobre. Il a qualifié le drame de Mbankolo de « tableau lourd, triste, désolant et macabre » et a exprimé sa solidarité envers les personnes touchées. Il a catégoriquement nié être le propriétaire ou le constructeur du lac qui aurait provoqué le glissement de terrain.

Selon certaines informations, l‘arrestation de Komacho Gaston semble être liée à ses déclarations controversées sur les réseaux sociaux. Selon ce dernier, c’est le lac construit par Grégoire Owona qui était à l’origine de la tragédie de Mbankolo. Ces déclarations n’ont pas été corroborées par des preuves tangibles. Il avait auparavant passé plusieurs jours dans les prisons SED avant que la décision de le transférer à la prison de Kondengui ne soit prise.

Selon les défenseurs des droits de l’homme, la liberté d’expression est un droit fondamental, mais il est également essentiel de faire preuve de responsabilité lors de l’utilisation des réseaux sociaux. Les déclarations diffusées sur ces plateformes peuvent avoir des conséquences graves, notamment lorsqu’elles alimentent des accusations sans fondement.

LIRE  Une gardienne de prison attrapée en plein ébats sexuels avec un détenu à Kondengui

Dans le cadre de cette affaire, le journaliste Sismondi Barlev Bidjocka a publié un éditorial accusant le ministre Owona d’avoir construit un étang pour sa pisciculture, qu’il a présenté comme l’une des causes de la catastrophe. En réponse à ces allégations, le ministre a déposé une plainte contre le journaliste au SED (Secrétariat d’État à la Défense).

Le lieutenant colonel Nana II Georges Parfait a adressé une convocation à Sismondi Barlev Bidjocka, l’invitant à se présenter dans les bureaux du Sed le lundi 16 octobre 2023 à 10h. Mais, rien n’a fuité sur la suite de cette autre plainte.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment