Accueil » Cameroun » Cameroun: Des obsèques officielles pour Joseph Owona

Cameroun: Des obsèques officielles pour Joseph Owona

by Theophile
obsèques officielles du Pr Joseph Owona

Les obsèques officielles du Pr Joseph Owona ont débuté le mecredi 14 février à Yaoundé, capitale du Cameroun.

Professeur agrégé et universitaire émérite, le professeur Joseph Owona était un enseignant de droit constitutionnaliste. Il est décédé le 6 janvier dernier en France. Dans un décret signé le 14 février 2024, le président de la République décide de l’institution d’obsèques officielles, « en l’honneur de monsieur Owona Joseph, ancien ministre, membre du Conseil constitutionnel ». Ces obsèques officielles se tiendront le samedi 17 février à Akom Bikoe, dans le département de l’Océan, région du Sud.

A cette occasion, la famille diplomatique a rendu hommage au Pr Joseph Owona, éminent enseignant de Droit public et haut commis de l’État. « Tu laisses derrière toi des générations de diplomates. Tu étais généreux même dans tes enseignements. Cher Grand frère, va et repose en paix », a déclaré Joséphine Fotso, ancienne étudiante de l’IRCI et première femme diplomate au Cameroun.

Fin de parcours d’un pilier du système Biya

Enseignant émérite de droit public, le professeur agrégé des universités françaises quitte la scène définitivement à 78 ans après avoir occupé les plus hautes fonctions au sein de l’administration et de l’appareil gouvernemental camerounais. Originaire de Akom dans l’arrondissement de Mvengue, département de l’Océan dans la région du Sud du Cameroun, ce co-fondateur du RDPC en 1985 dont il décède étant membre du comité central fut tour à tour directeur de l’IRIC, chancelier de l’université de Yaoundé, SGA-PRC, Ministre de la fonction publique, ministre de l’enseignement supérieur, Secrétaire général de la présidence de la République, ministre délégué à la présidence chargé du contrôle de l’État, ministre de la santé publique, ministre de l’éducation nationale, ministre de la jeunesse et des sports, président de la Fecafoot. Il était manifestement un des plus grands commis de l’État sous le régime du président Biya.

LIRE  Cameroun : le Brésil octroie un milliard FCFA pour l'amélioration du système national d'état civil

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment