Accueil » Cameroun: Après les menaces de Nathalie Koah, Bruno Bidjang demande pardon

Cameroun: Après les menaces de Nathalie Koah, Bruno Bidjang demande pardon

by Theophile
Nathalie Koah

Bruno Bidjang, le rédacteur en chef de Vision 4, a fait un post hier samedi 20 mars 2021 sur sa page Facebook où il promet de supprimer sa publication concernant la femme d’affaires et influenceuse web, Nathalie Koah.

Après avoir heurté la diva au sujet de l’annulation de sa conférence à l’université catholique, le journaliste de Vision 4 revient demander pardon après une sortie musclée de Nathalie Koah.

En effet, le journaliste a fait un post sur sa page Facebook où il annonçait la suspension d’une conférence où était invitée Nathalie Koah, à l’université Catholique d’Afrique centrale. Bruno Bidjang, a publié cette décision du patron de cette institution universitaire, accompagnée de la mention « OK ».

Une réaction qui n’a certainement pas plu à cette dernière qui a sérieusement taclé le rédacteur-en-chef de Vision 4 : « Tu aimes pleurer quand tu es stigmatisé sur les réseaux sociaux mais tu te caches derrière ton emploi pour lancer les invectives », s’est-elle indignée sous la publication du journaliste.

Nathalie Koah a poursuivi : « ici tu te réserves sous d’autres posts tu t’es lâché ! La prochaine fois que tu te lances dans la désinformation me concernant je vais t’arrêter avec les mains et fracasser tes jambettes que tu appelles pieds là. Tu sauras avec qui allonger ta bouche de souris. Tu es prévenu. Ton métier de t’oblige en rien d’être idiot ».
Avant de lancer un ultimatum à Bruno Bidjang: « Que la masse parle je le conçois car chacun est libre de donner son avis ! Mais des pleurnichards aussi que le vent peut à tout moment emporter l’ouvrent en permanence sur moi. Je vais t’arrêter avec mes mains Bruno Bidjang », a-t-elle lancé sur Snapchat.

LIRE  Paul et Chantal Biya ont quitté Yaoundé pour un « court séjour privé en Europe »

Immédiatement après cette sortie, le journaliste a fait un autre post pour demander pardon. « Ma chère Nathalie, en publiant la décision du Recteur et l’affiche de ta conférence, c’était loin de moi l’idée de nuire ou porter atteinte à ton image. Ceux qui me connaissent savent que j’ai un profond respect pour les femmes.  Alors si ma publication a heurté ta sensibilité, je te demande pardon du fond de mon Cœur. D’ailleurs je la supprime immédiatement de ma page. Encore désolé », a-t-il écrit.

Des excuses que Nathalie Koah a accepté et promet de ne pas se battre avec le journaliste. « J’ai cumulé ce post avec celui-ci d’où ma sortie. J’ai cru à un acharnement personnel. Je suis à travers tes mots convaincue qu’il n’en était rien et/ou que tu es vraiment désolé. Je te pardonne sincèrement et promets de ne pas me battre avec toi. Aussi je retire mes mots qui ont également dû te blesser », a-t-elle posté.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment