Accueil » Cameroun » Affaire Martinez Zogo : le procès renvoyé au 6 mai 2024

Affaire Martinez Zogo : le procès renvoyé au 6 mai 2024

by Theophile
 Martinez Zogo a été assassiné

La deuxième audience relative au jugement des 17 accusés a eu lieu hier 15 avril au tribunal militaire de Yaoundé.

Le lundi 15 avril 2024, s’est déroulée au tribunal militaire la deuxième audience de l’affaire de l’assassinat du journaliste Martinez Zogo. Les membres du Commando sont arrivés à 8h10, suivis peu après par les autres inculpés provenant de la Prison Principale et Centrale de Yaoundé Kondengui à 8h20, sous une forte escorte sécuritaire. L’audience de session statuant en matière criminelle a débuté à 10h32 au Tribunal Militaire de Yaoundé. La composition du tribunal était la même que lors de l’audience précédente du 25 mars 2024. Jean Pierre Amougou Belinga, Bruno Bidjang, Maxime Eko Eko et co-accusés, étaient de nouveau devant la barre. Le président du tribunal militaire de Yaoundé a rejeté la demande de diffusion télévisée du procès, mais a autorisé la présentation de vidéos comme preuves sur des écrans géants au tribunal.

Ce rejet est intervenu après une requête des avocats d’Amougou Belinga, qui souhaitaient une large médiatisation du procès afin d’assurer une meilleure transparence et compréhension de l’affaire. Me Tchoungang et sa suite, avaient également demandé la tenue d’un procès en session, pour d’accélérer les débats et clarifier rapidement les faits. Les avocats de Justin Danwe ont également plaidé en faveur d’un huis clos sur certains points, compte tenu de la sensibilité des informations concernant la DGRE.

Le procès renvoyé au 6 mai 2024

La juridiction a renvoyé l’affaire au 6 mai prochain, date à laquelle les débats pourraient s’ouvrir. L’audience du 15 avril a consisté en la vérification de la présence des accusés, avant la réponse aux demandes formulées par la défense lors de la dernière audience.

LIRE  La Gendarmerie libère 5 personnes en otage dans la ville d’Eséka

Ci dessous la liste des inculpés et leurs chefs d’accusations :

– Maxime Léopold Eko Eko, Fonctionnaire de police (directeur général de la Recherche extérieure au moment des faits), Complicité de torture

– Jean Pierre Amougou Belinga, Journaliste, patron du Groupe l’Anecdote, Complicité de torture

– Justin Danwe, Officier supérieur de gendarmerie (chef des opérations à la direction générale de la Recherche extérieure, Complicité d’assassinat, complicité d’arrestation et de séquestration, complicité de torture et violation de consigne.

– Martin Savom, Maire de la commune de Bibey dans la Haute Sanaga, Complicité d’assassinat et complicité de torture.

– Bruno François Bidjang Oba’a Bikoro, Journaliste, directeur général de Vision 4, Conspiration de torture et d’arrestation et séquestration.

– Ebo’o Clément, Sous-officier supérieur de l’armée de terre, Violation de consigne, coaction d’arrestation et séquestration, coaction de torture

– Vincent Godjie Oumarou, Maréchal de logis en service à la Direction générale de la Recherche extérieure, Violation de consigne, coaction d’arrestation et séquestration, coaction de torture

-Sylvain Bakaiwa, Militaire, Violation de consigne, coaction d’arrestation et séquestration, coaction de torture

– Lenoir Dawa, Militaire, Violation de consigne, coaction d’arrestation et séquestration, coaction de torture

– Etienne Jacques Angwele Ngwelle, Opérateur économique, Complicité de torture

– Yves Saiwang, Fonctionnaire de police en service à la Direction générale de la Recherche extérieure, Complicité de torture

-Guy Serges Heudji, Fonctionnaire de police en service à la Direction générale de la Recherche extérieure, Complicité de torture

-Daouda, né le 5 juillet 1995 à Sorawel, Militaire, Complicité d’arrestation et séquestration, complicité de torture, assassinat et violation de consignes

LIRE  CANAL PRESSE du 04/12/2022:"LIONS INDOMPTABLES: Les leçons d'une "Glorieuse" sortie prématurée …"

– Johnson Lamfu, Militaire en service à la Direction générale de la Recherche extérieure, Complicité d’arrestation et séquestration, complicité de torture, assassinat et violation de consignes

– Stéphane Tongue Nana, Sous-officier de gendarmerie, Complicité d’arrestation et séquestration, complicité de torture, assassinat et violation de consignes

-Martial Théodore Nzockmenping, Soldat de première classe, Violation de consigne, coaction d’arrestation et séquestration, complicité de torture

-Albert Bidzogo Mbede alias « Arthur Essomba », Responsable VIP escorte et protection garde du corps, Complicité de torture, usurpation de titre et usurpation de fonctions.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment