Accueil » Sports » Abdouramane Hamadou : « ce serait un miracle si Samuel Eto’o parvient à achever son mandat à la Fécafoot »

Abdouramane Hamadou : « ce serait un miracle si Samuel Eto’o parvient à achever son mandat à la Fécafoot »

by Theophile
Abdouramane Hamadou

Dans une récente interview accordée à l’émission « La vérité en face » sur Equinoxe TV, Abdouramane Hamadou, président de l’Étoile Filante de Garoua, a exprimé ses préoccupations concernant la gestion actuelle de la Fécafoot et a remis en question la capacité de Samuel Eto’o à mener à bien son mandat.

L’arrivée de Samuel Eto’o Fils à la tête de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) a suscité à la fois espoir et scepticisme au sein de la communauté footballistique camerounaise. Alors que certains voyaient en cette icône du football un catalyseur du changement positif, d’autres, comme Abdourahmane Hamadou, le président de l’Étoile Filante de Garoua, expriment des doutes profonds quant à la réussite de son mandat.

À la lumière des déboires de la Fédération camerounaise de football au Tribunal arbitral du Sports et à la Confédération africaine d football (CAF), Abdourahmane Hamadou juge qu’il sera difficile pour Eto’o de terminer son mandat. Selon lui, de nombreux problèmes se profilent à l’horizon et il estime que les chances de succès de l’équipe actuelle ne sont que de 1%. Il a même qualifié de « miracle » si Samuel Eto’o parvient à achever son mandat à la Fécafoot. Ces déclarations soulignent les préoccupations profondes de M. Hamadou quant à la situation actuelle de l’organisation.

Les multiples défis auxquels Samuel Eto’o est confronté dès le début de son mandat sont impressionnants. La FECAFOOT est engluée dans des litiges juridiques et des controverses en cascade, certains de ces dossiers étant portés devant le Tribunal arbitral du Sport (TAS) et la Confédération Africaine de Football (CAF). Ces problèmes ne sont pas à sous-estimer, car ils affectent la stabilité et la crédibilité de la fédération.

LIRE  CHAN 2023 : la Côte d'Ivoire se qualifie pour les quarts de finale

En tant qu’opposant de Samuel Eto’o dans la gestion du football camerounais, Abdouramane Hamadou a également évoqué le différend entre la LFPC (Ligue de Football Professionnel du Cameroun) et la Fécafoot, suite à la décision rendue par le TAS (Tribunal Arbitral du Sport). Il a réfuté les informations selon lesquelles la LFPC aurait été dissoute lors d’une assemblée générale en octobre 2020. Il a cité la sentence du TAS qui a rejeté cette dissolution et a affirmé que la LFPC conserve sa personnalité juridique et reste membre de plein droit de la Fécafoot.

Abdourahmane Hamadou ne cache pas sa préoccupation quant à l’avenir du football camerounais. Il estime que si Samuel Eto’o continue sur cette trajectoire, le football au Cameroun pourrait être sérieusement compromis. C’est un avertissement sérieux qui met en lumière les enjeux majeurs auxquels la FECAFOOT est confrontée et qui soulève la question cruciale de la capacité de Samuel Eto’o à relever ces défis de manière efficace.

Les déclarations d’Abdouramane Hamadou soulignent les doutes et les préoccupations quant à la capacité de l’équipe actuelle de la Fécafoot à mener à bien son mandat. Il est essentiel que des mesures appropriées soient prises pour résoudre les problèmes actuels et assurer une gestion transparente et efficace de l’organisation. La stabilité et le développement du football camerounais dépendent de la capacité des dirigeants sportifs à travailler ensemble pour surmonter les obstacles et à mettre en place des réformes nécessaires pour l’avenir du sport.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment