Accueil » Cameroun » A Obala, une fillette décède dans un incendie causé par les coupures d’électricité

A Obala, une fillette décède dans un incendie causé par les coupures d’électricité

by Theophile
La petite Cybelle décédée à Obala

Le court-circuit a été causé par le rétablissement de l’électricité, alors que l’une des plus grandes villes du département de la Lekie était privée d’électricité pendant plusieurs jours.

Les coupures de courant ont provoqué une stratégie dans un domicile familial à Obala. En effet, une petite fille a perdu la vie après un retour soudain de l’électricité, ayant engendré un court-circuit et un incendie fatal. La petite fille d’environ trois ans, Cybelle, est décédée électrocutée à Obala, dans le département de la Lekie, région du Centre du Cameroun, il y a quelques jours.

Sa famille raconte qu’il était 22h45 lorsque ENEO a décidé de rétablir le courant à Obala, où les habitants étaient privés d’énergie depuis plusieurs jours. Si le retour de l’électricité a suscité un soulagement chez les habitants, il a plutôt apporté consternation et larmes du côté de la famille de la petite Cybelle. En effet Alors qu’il était 22h45 et que les habitants d’Obala retrouvaient enfin l’électricité après une panne prolongée, la joie a laissé place à l’horreur lorsque le retour de l’énergie a déclenché un dans la maison où Cybelle dormait paisiblement au quartier Nkolbikock. Malheureusement, malgré les efforts désespérés de sa mère pour la sauver, Cybelle a été emportée par les flammes, laissant sa famille dans le deuil et la colère contre Eneo.

Les coupures intempestives d’électricité, telles que celles vécues par la communauté d’Obala, peuvent souvent créer un environnement propice aux courts-circuits. Lorsque l’électricité est coupée et rétablie brusquement, cela peut entraîner une surcharge électrique dans les circuits électriques de la maison. Cette surcharge soudaine entraîne un dysfonctionnement dans le système électrique, lequel peut aboutir à un court-circuit et éventuellement un incendie.

LIRE  JO Tokyo 2020 : Joseph Emilienne Tiako Essombe repêchée après sa défaite

Un autre nouveau-né imputé à Eneo dans le Littoral du Cameroun

En 2023, un nouveau-né prématuré avait déjà été calciné dans une couveuse à Nkongsamba dans le Littoral. La couveuse dans laquelle il se trouvait avait été incendiée. Selon les informations, l’incendie avait été provoqué par un court-circuit électrique dû aux pannes d’électricité. Une horreur choquante imputable à la société de distribution d’électricité ENEO, qui n’avait pas pris les mesures nécessaires pour assurer une alimentation électrique stable et fiable dans la région. L’incident s’est produit dans l’après-midi du vendredi 10 mars 2023 à l’Hôpital régional de Nkonsamba, entraînant la perte malheureuse du nourrisson.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment