Accueil » Sécurité » RCA : Touadera dote le pays d’un Bataillon d’intervention rapide

RCA : Touadera dote le pays d’un Bataillon d’intervention rapide

by Theophile
Président Faustin Archange Touadera

Créé il y a 3 mois, le premier Bataillon d’intervention rapide (BIR) des Forces armées centrafricaines est désormais opérationnel.

Le président centrafricain a présidé le 7 février dernier, la cérémonie de port de béret de la première compagnie du Bataillon d’intervention rapide (BIR). C’était au camp Kassaï. Il s’agit d’un camp militaire logé dans le septième arrondissement de Bangui. En effet, le mercredi 7 février 2024, le chef de l’Etat de la RCA, a présidé au Camp Kassaï, la cérémonie de port de béret de la première compagnie du Bataillon d’Intervention Rapide (BIR).

Un corps d’élite qui vise la montée en puissance de l’armée centrafricaine. « Cette  unité d’élite du BIR est chargée de mener des opérations difficiles en vue de protéger non seulement les institutions démocratiquement établies mais aussi, défendre la libre circulation des personnes et des biens », apprend-on.

L’événement a été marqué par le port du béret par les membres du bataillon, symbolisant leur pleine opérationnalisation. Plusieurs personnalités significatives étaient présentes, notamment le Ministre de la Défense Nationale et de la Reconstruction de l’Armée, Rameaux Claude BIREAU, le Général de corps d’Armée Zéphirin MAMADOU, Chef d’État-Major des Armées, ainsi que d’autres hauts gradés tels que le Contrôleur Général Bienvenu ZOKOUE et le Lieutenant-colonel Arnaud MOSSABA, représentant du Directeur Général de la Gendarmerie Nationale. La cérémonie a été précédée par l’installation du Chef de Corps du 1er BIR, le Capitaine Michael Listher LAZARET, et de son Adjoint, le lieutenant Evrard KPARAMBETI, soulignant ainsi le commencement des opérations pour cette unité spéciale.

Notons que son accession à la magistrature suprême de l’Etat, le professeur Faustin Archange Touadéra se bat de toutes ses forces pour restructurer l’armée nationale en le dotant de tous les moyens logistiques pour qu’elle soit une armée respectée non seulement dans la sous-région mais en Afrique en général.

LIRE  Un enseignant du lycée bilingue de Kaélé tué par un élément du BIR

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment