Accueil » [Opinion] Éducation -Cameroun: Comment nos enfants sont-ils enseignés à l’école? [Vidéo]

[Opinion] Éducation -Cameroun: Comment nos enfants sont-ils enseignés à l’école? [Vidéo]

by CamerounACTUonline
[Opinion] Éducation -Cameroun: Comment nos enfants sont-ils enseignés à l'école? [Vidéo]

[Opinion] Éducation -Cameroun 2017: Comment nos enfants sont-ils enseignés à l’école? [Vidéo]


Il s’agit d’une classe de Géographie / Philosophie à GBHS Baleng, Bafoussam.

[Opinion] Éducation -Cameroun: Comment nos enfants sont-ils enseignés à l’école? [Vidéo]

LIRE  Cameroun-Atanga Nji à Maurice Kamto : « qui veut la bagarre doit avoir au moins les mains et les pieds pour faire la bagarre »

TU POURRAIS AUSSI AIMER

2 comments

ADAM DAVID MONKAM 19 septembre 2017 - 12 h 40 min

bonjour Messieurs, je ne sais si c’est comme ça qu’il faut faire pour entrer en contact avec vous services. Je ne maîtrise pas bien l’utilisation de l’internet. En effet, j’ai lu avec attention une banderole indiquant votre passage à Douala, le 21 Septembre 2017 pour les question relevant de l’Ecole. Comme parent, je ne peux pas rester indifférent pour dénoncer les pratiques peu orthodoxes qui se font à ciel ouvert au Lycée d’Akwa Nord (BONAMOUSSADI)

Une petite descente de votre part suivie d’un découpage vous mettra à l’évidence :

Les responsables de ce lycée ont ouvert un commerce qui consiste à vendre les uniformes en complicité avec des tailleurs qu’ils ont installés à quelques encablures à prix fort.

Les tenues de sport sont leurs chasses gardées, au niveau de l’Intendance du lycée. Là bas, les tenues de sport qui en fait est une sorte de chiffon dont le prix du tissus (vyseline) se marché n’atteint guère 800 le double mètre, cousu à la va vite par des apprentis tailleurs sont vendue à 6.000 FCFA, et chaque année, elles changent. ce qui signifie une tenue de sport, c’est pour une année, l’année d’après parce que l’élève passe en classe supérieure, doit forcément s’acheter une nouvelle tenue au prix que l’on sait.

Le livret scolaire qui conçu par un cycle complet et qui était un document d’appréciation d’un élève pour son suivi est devenu une question séquentiel et dont le prix est fixé par les dirigent du Lycée à 3.500 FCFA.

Que dire de l’écusson, et autres gadgets que chaque responsable a fait fabriquer pour faire vendre par ce circuit bien entretenu à la vue de tous.

Messieurs les responsables, faîtes y un tour, ne recoupez pas auprès des responsables du lycée que sont le Proviseur, Censeurs, surveillants généraux, intendant (celui par qui tout se joue), mais interrogez les élèves eux-mêmes des classes de 5ème ou même 3ème, sans oublier d’autres classes si votre programme le permet.

Veuillez agréer Messieurs, l’expression de mes sentiments dévoués

Vous serez scandalisé par ce qui se passe dans ce milieu éducatif, qui n’est pas unique.

Reply
Menyonga Nyamnum Philippe 15 octobre 2017 - 19 h 48 min

Bns que tout les parents leddffs parents

Reply

Leave a Comment