Accueil » Opinion » l’Équato-Guinéen Emilio Nsue tacle sa fédération

l’Équato-Guinéen Emilio Nsue tacle sa fédération

by Theophile
Emilio Nsue

Le meilleur buteur de l’histoire de la Guinée équatoriale n’a pas mâché ses mots pour répondre à sa fédération après avoir été suspendu pour « plusieurs épisodes d’indisciplines graves » en Côte d’Ivoire lors de la dernière CAN.

Suspendu pour une durée indéterminée par la fédération de Guinée équatoriale de football, Emilio Nsue a répondu sur Instagram. Le meilleur buteur de la CAN 2024 règle ses comptes en dénonçant notamment les « corrompus qui gèrent le football en Guinée équatoriale ».  Lors d’un live Instagram en compagnie d’Iban Salvador jeudi 15 février, autre joueur majeur de la Guinée équatoriale sanctionné pour les mêmes raisons obscures, Emilio Nsue a dénoncé la corruption et les graves dysfonctionnements internes qui minent le football de son pays. 

« Ces cancers, ces voleurs, ces menteurs et ces corrompus qui gèrent le football en Guinée équatoriale ont dérobé 1 million d’euros après la CAN au Cameroun, après que nous avions tout donné sur le terrain, dit-il. Ils avaient promis d’injecter cette somme pour développer le football local. Nous n’allons pas nous taire parce qu’ils le veulent. L’argent qu’ils nous doivent ? On ne l’a jamais vu ». 

Emilio Nsue, élément indispensable du Nzalang Nacional, auteur de 5 buts en Côte d’Ivoire, continue : « Ils n’ont honte de rien, alors que nous sommes la dixième meilleure équipe du continent africain. Notre sélectionneur, un des meilleurs d’Afrique, est menacé continuellement et victime de chantage. Ils veulent diviser le groupe, un des kinésithérapeutes est un mouchard. Moi, ils m’ont humilié en mondovision. C’est la plus grande humiliation de l’histoire de notre sélection. Ils veulent qu’on en vienne à jouer contre une sélection de joueurs de l’Aragón, voilà le niveau de ces analphabètes et de ses voleurs. » Pour Emilio Nsue : « Le Nzalang continuera à vivre, mais pas tant que le président et ses sbires resteront au pouvoir. Je suis prêt à mourir pour mon pays, je veux me battre pour ce peuple. La sélection est au-dessus de tout et de tout le monde. Vive la Guinée équatoriale ! »

LIRE  Traité de voleur par Marc Chouamou, Martin Hongla va poursuivre le journaliste en justice

Soutenu par ses coéquipiers

Jeudi 16 février, toute la sélection s’est levée contre la suspension de Nsue et Salvador. Dans un courrier, plusieurs membres de l’équipe demandent à la fédération de revenir sur cette décision. Les signataires dénoncent aussi la disparition de primes à partager entre tous qui s’élèveraient à environ 760 000 euros. Les joueurs dénoncent aussi l’exclusion de leur hôtel en Côte d’Ivoire en plein milieu de la compétition : la fédération n’aurait pas payé la note à temps. 

De nouvelles révélations sur la suspension de Nsue

Emilio Nsue, meilleur buteur de la Coupe d’Afrique des Nations 2023, a été écarté par la Fédération de Guinée Equatoriale de football (FEGUIFUT) jusqu’à nouvel ordre. Avec cinq buts au compteur, l’attaquant de l’Intercity Alicante, en troisième division espagnole, avait été l’un des grands bonhommes de cette CAN. La décision de la FEGUIFUT de suspendre Nsue découle de “plusieurs épisodes d’indiscipline grave” d’après le communiqué officiel, soulignant une rupture entre le joueur et les normes éthiques établies par la fédération. D’après plusieurs rumeurs, l’athlète de 34 ans aurait eu un comportement de “star”, il aurait fréquemment dénigré les équipements de la sélection, menacé de la quitter à plusieurs reprises et aurait eu plusieurs accrochages verbaux avec le président de l’instance.

Selon les nouvelles informations de la presse ivoirienne le 14 février, le plus vieux joueur de l’histoire de la CAN à inscrire un triplé, aurait pris le coffre fort de l’hôtel qui était dans sa chambre en prétendant qu’il avait perdu de l’argent. La police lui aurait demandé de déposer une plainte. Il aurait refusé Donc l’hôtel aurait saisi la police qui aurait bloqué l’avion avant son décollage à l’aéroport pendant un moment. Le coffre fort aurait été retrouvé dans son sac. En rappel, le sélectionneur du Nzalang Nacional Micha Obiang a été remercié dans la foulée de la suspension de ses deux cadres. De même, la Fédération a annoncé une volonté de restructuration de l’équipe nationale après le parcours jusqu’en 8èmes de finale de la CAN 2023.

LIRE  Public procurement in Cameroon: "When you look closely, you wonder where the money goes," asks activist Remi Tassing

Parallèlement, Iban Edu, un autre membre clé de l’équipe, a également été suspendu suite à un incident impliquant la police locale à Abidjan durant la compétition. Le milieu offensif de Miedz Legnica en Pologne aurait créé des troubles au moment du départ de la sélection de son hôtel en accusant le personnel de lui avoir volé 500 euros. Cet événement a exacerbé les tensions au sein de l’équipe, menant à une “dégradation de la réputation et de l’image” de la sélection nationale, selon la FEGUIFUT.

Né à Majorque d’un père équato-guinéen et d’une mère espagnole, Emilio Nsuea a fait ses classes dans les sélections de jeunes espagnoles. Il a remporté le championnat d’Europe des moins de 19 ans en 2007, puis le championnat d’Europe espoir en 2011. Emilio Nsue a fait ses débuts internationaux avec la Guinée équatoriale en 2013. Deux années plus tard, il participe à la CAN 2015 qui se joue à domicile. Le Nzalang Nacional parvient à atteindre les demi-finales de la compétition. 

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment