Accueil » Le ministre de la communication du Niger écroué pour détournements de fonds

Le ministre de la communication du Niger écroué pour détournements de fonds

by Theophile
Mahamadou Zada

Le ministre de la Communication, Mahamadou Zada, a été écroué à la prison de Kollo. Entendu le mardi 19 avril par un juge d’instruction du pôle économique et financier, il a été placé sous mandat de dépôt pour détournements d’argent avant son entrée au gouvernement.

Selon les informations rapportées par les médias locaux, le ministre nigérien de la communication Mahamadou Zada, fait face à des accusations de détournement de fond et de corruption alors qu’il était à la tête de la Société du patrimoine des mines du Niger (SOPAMIN). L’homme qui est aujourd’hui ministre et toujours en fonction, était écouté depuis quelques jours par le parquet puis par le juge d’instruction du pôle économique et financier du Tribunal de grande instance hors classe de Niamey, sur cette affaire.

En effet, dans cette affaire assez rocambolesque, plusieurs milliards de francs CFA de Dépôts à terme (DAT) déposés par la SOPAMIN au niveau de la mutuelle de micro-finance Taanadi S.A se seraient évaporés. L’affaire a fait grand bruit l’année dernière et la justice s’en ai saisie malgré une tentative de règlement à l’amiable. L’ancien DG de Taanadi a été même écroué mais est décédé alors que l’instruction suivait son cours. Il y avait eu procès début mars dernier et le directeur d’exploitation de l’institution a écopé de deux (02) ans de prison dont un assorti de sursis.

Les médias rapportent qu’après son audition de plusieurs jours, Zada Mahamadou dit « Hama Zada », actuel ministre de la Communication et des Relations avec les institutions, n’a pas réussi à convaincre les juges de son innocence et ces derniers ont décidé de le placer sous mandat de dépôt et donc, le mettre en prison. Il a été déposé dans la prison de Kollo.

LIRE  CAN 2021 : Le Cameroun revient de loin et prend le bronze !

Malgré les privilèges dont il dispose en tant que ministre de la république, Zada Mahamadou n’a donc pas pu s’éviter la prison dans cette nébuleuse qui risque de lui coûter sa place au sein du gouvernement de Mohamed Bazoum, alors qu’un remaniement est annoncé pour les prochains jours. En plus d’être en prison Hama Zada pourrait donc perdre son fauteuil ministériel.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment