Accueil » Guinée: la Cédéao sanctionne les auteurs du putsch et veut une transition rapide

Guinée: la Cédéao sanctionne les auteurs du putsch et veut une transition rapide

by Theophile
Etats de la CEDEAO
Etats de la CEDEAO
Etats de la CEDEAO

Les quinze chefs des Etats membres de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) ont décidé, jeudi 16 septembre, de mettre la pression sur les auteurs du coup d’Etat en Guinée, qui a écarté Alpha Condé du pouvoir au début du mois de septembre, en annonçant des sanctions ciblées et en réclamant une transition militaire « très courte ».

Alpha Condé
Alpha Condé

Réunis dans la capitale ghanéenne pour statuer sur la situation politique en Guinée après le coup d’Etat, les dirigeants ouest-africains ont adopté la ligne dure face aux putschistes au pouvoir à Conakry. En effet, la Cédéao décidé de geler les avoirs financiers des nouveaux dirigeants du pays et des membres de leurs familles, et de leur imposer des interdictions de voyager.

Six mois de transition

L’autre grande décision de ce sommet porte sur la tenue des élections. « La transition ne devrait pas durer plus de six mois. Dans six mois, il faudrait organiser des élections« , a lancé le président de la commission Jean-Claude Kassi Brou.

L’organisation d’Afrique de l’Ouest avait déjà suspendu la semaine dernière la Guinée de ses instances et dépêché le 10 septembre à Conakry une mission qui a pu rencontrer le chef des putschistes, le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya, ainsi que M. Condé, 83 ans, renversé et arrêté cinq jours auparavant.

La ministre ghanéenne des Affaires étrangères, Shirley Ayorkor Botchwey, qui a dirigé la mission à Conakry, avait souligné mercredi que les putschistes n’étaient pas encore en mesure de fixer un calendrier pour la transition vers une restitution du pouvoir à des dirigeants civils élus.

LIRE  Intégration Economique: L’Afrique centrale fait des réglages

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment