Accueil » Sécurité » Crise anglophone: Des séparatistes présumés tuent quatre personnes dont un militaire, un policier et un gendarme

Crise anglophone: Des séparatistes présumés tuent quatre personnes dont un militaire, un policier et un gendarme

by Theophile
Victimes attaque sécessionniste

Une attaque mortelle attribuée aux séparatistes anglophones entache la célébration de 137è édition de la Journée internationale du travail le 1er mai 2023 dans le Moungo. Les hommes armés ont frappé le poste de contrôle de Matouké en matinée. Quatre personnes ont perdu la vie.

L’attaque meurtrière a eu lieu en marge des activités de la célébration de la journée internationale du travail, le lundi 1er mai 2023 à Matouké, un village situé à Mbanga dans la Région du Littoral, limitrophe à la Région du Sud-Ouest.D’après une source militaire, des éléments des forces de sécurité et de défense en détachement mixte sont tombés dans une embuscade tendue par de présumé sécessionniste à Matouke, un village dans l’arrondissement de Mbanga sur la route de Penda-Mboko où il y a un poste de sécurité mixte.

«Le bilan fait état de quatre morts parmi lesquels le gendarme major Marré, le sergent Djoni, le gardien de la paix Assomo et un civil, le nommé Ndum Acha Arrison conducteur de Moto taxi. On note aussi deux blessés, il s’agit du Lieutenant Mbock chef du détachement et l’adjudant Ondobo. Quatre armes ont été emportées par les sécessionnistes » explique notre source militaire.

« Des séparatistes lourdement armés ont ouvert le feu sur le poste de contrôle de Matouké situé dans l’arrondissement de Bona-Léa, département du Moungo. Un militaire, un gendarme, un policier et un civil ont été tués », a déclaré le maire Ernest Mpocko.L’autorité municipale a expliqué qu’après leur forfait, les assaillants sont retournés dans la brousse de la région du Sud-Ouest limitrophe. Un groupuscule de séparatistes de Ambazonia Liberation Council a revendiqué l’attaque. Ses membres auraient emporté la tenue des soldats, les armes ainsi que les munitions et publié des photos de leur forfait. Ils auraient réagi à l’action de l’armée régulière ayant conduit à la mort d’environ sept séparatistes le week-end dernier dans le Sud-Ouest.

LIRE  CLUB D'ÉLITES - 26/06/2022 ; Politique : Le SDF en Lambeaux?

Les blessés sous soins à l’hôpital militaire de Douala – Bonanjo, ont reçu en fin de journée la visite du Gouverneur de la Région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment