Accueil » Opinion » CAN Côte d’Ivoire 2023 : le CNC met la presse en garde contre les discours haineux sur les medias

CAN Côte d’Ivoire 2023 : le CNC met la presse en garde contre les discours haineux sur les medias

by Theophile
Joseph Chebonkeng Kalabubse

Le CNC n’accuse aucun média classique en particulier.

Joseph Chebongkeng Kalabubsu, le président du Conseil national de la communication (CNC), rappelle aux médias nationaux qui couvrent la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2023 de ne pas oublier qu’ils ont un rôle d’éducation, d’information et de relance sociale. Dans un communiqué signé le 23 janvier dernier, le CNC dit constater « une récurrence des propos haineux incitant parfois à la stigmatisation, au rejet ou à la provocation émanant principalement des réseaux sociaux et abondamment relayés par les médias classiques » depuis le début de la coupe d’Afrique.

Le communiqué de Joseph Chebongkeng Kalabubsu n’indexe aucun média classique en particulier. Par contre, sur les réseaux sociaux, la rivalité entre les supporters camerounais et ivoiriens fait rage. Les deux camps s’invectivent en fait depuis la récente CAN, organisée au Cameroun en 2022. La représentation diplomatique du Cameroun en Côte d’Ivoire avait enjoint les supporters des Lions indomptables, qui ont fait le voyage de Côte d’Ivoire, d’afficher un comportement exemplaire.

Dans une note d’information, l’ambassadrice du Cameroun en Côte d’Ivoire, Marie-Yvette Koloko, avait d’ailleurs rappelé « l’importance du fair-play et du respect des lois et règlements du pays hôte pendant et après la compétition ». Elle avait aussi prévenu que l’ambassade se désolidarise de tout acte contraire au fair-play et aux lois.

LIRE  Cameroun: Joe Chebonkeng et Jean-Pierre Amougou Belinga se sont rencontrés au siège du Conseil National de la Communication (CNC)

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment