Accueil » Finance » Cameroun:Scandal de détournement à l’hôpital général de Yaoundé

Cameroun:Scandal de détournement à l’hôpital général de Yaoundé

by Theophile
l’hôpital général de Yaoundé

Un nouveau scandale secoue l’hôpital général de Yaoundé. Selon le quotidien Mutations, un soupçon de détournement de fonds de 98,2 millions FCFA pèse sur des responsables de cette établissement hospitalier de première catégorie.

Ceux-ci sont en garde à vue depuis quelques jours maintenant. Ceci sous l’initiative du Pr Vincent de Paul Djientcheu, patron de cette formation hospitalière publique.

Il s’agit d’un réseau qui était spécialisé dans la falsification des pièces comptables avec la complicité, outre le gestionnaire du logiciel de comptabilité Ginfocis, le caissier principal, tous les caissiers secondaires et les agents de facturation.

« Tout est parti de soupçons du directeur général de cette formation hospitalière, la plus importante du Cameroun, le Pr Vincent de Paul Djientcheu, face à la multiplication de prestations dont on ne retrouvait aucune trace, alors que l’hôpital est depuis engagé dans le tout informatique », informe le journal.

’est le cas, par exemple, à la morgue où plusieurs corps régulièrement enregistrés à l’entrée ont été levés sans laisser de preuve que la facture avait été réglée. « C’est dans cette lancée  que le Pr Vincent de Paul Djientcheu va alors diligenter une enquête interne à laquelle il associera le commissariat du 18e arrondissement à Ngousso, dont les locaux sont situés juste en face de l’hôpital général , le Pr Vincent de Paul Djientcheu a déposé une plainte sur la base de laquelle le commissaire de sécurité publique du 18e arrondissement a procédé aux arrestations de toutes les personnes impliquées dans ce scandale. Après quelques jours de garde-à-vue dans cette unité, le délégué général à la Sûreté nationale (Dgsn), Martin Mbarga Nguele, selon nos informations, aurait lui-même ordonnés que tous les suspects soient transférés au commissariat central numéro où ils font l’objet d’une garde-à-vue administrative depuis le 03 mai dernier», note Mutations.

LIRE  ministre de l’Habitat-Célestine Ketcha Courtès: «La DGSN n’a pas pris en main la gestion de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen»

Selon le quotidien camerounais, les différentes auditions et l’exploitation des téléphones portables des suspects vont très vite fournir aux enquêteurs des éléments de preuves accablants. Par ailleurs, tous les mouvements frauduleux effectués dans le logiciel de comptabilité retracés par les experts informaticiens commis par le directeur général ont permis d’établir des détournements cumulés à hauteur de 98,2 millions FCFA environ sur un mois.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment