Accueil » Sécurité » Cameroun : Le journaliste Bruno Bidjang placé en détention provisoire à la prison principale de Kondengui

Cameroun : Le journaliste Bruno Bidjang placé en détention provisoire à la prison principale de Kondengui

by Theophile
Bruno Bidjang

Le journaliste Bruno Bidjang, directeur général des médias au sein du groupe L’Anecdote, est inculpé et placé en détention à la prison principale de Yaoundé depuis vendredi soir pour « propagation de fausses nouvelles ». Une affaire qui interroge d’autant que le confrère avait déjà été interpellé et relaxé dans le cadre de l’affaire Martinez Zogo pour laquelle son patron, l’homme d’affaires Jean-Pierre Amougou est lui même inculpé.

Depuis le 23 février, le directeur général des médias du Groupe l’Anecdote est incarcéré à la prison principale de Kondengui. Il y a été déféré plus de deux semaines de garde à vue au Secrétariat d’État à la défense (SED). D’après plusieurs sources concordantes, Bruno Bidjang aurait été inculpé par le Tribunal militaire de Yaoundé pour « d’atteinte à la sûreté de l’État, propagation de fausses nouvelles et révolution ».

De ce que l’on sait de cette affaire, son origine remonte à la diffusion par Bruno Bidjang, début février, d’une vidéo dans laquelle le journaliste dénonçait ce qui lui apparaissait comme l’apathie des Camerounais sur les préoccupations sociales auxquels ils font face, préférant à la place, des sujets de divertissement. Un appel intervenu au lendemain de l’augmentation des prix des carburants à la pompe décidée par le gouvernement. Lors des premiers interrogatoires, il est évoqué contre lui des faits « d’atteinte à la sécurité de l’État et d’incitation à la révolte ». Il est demandé au journaliste de rédiger une lettre d’excuses aux autorités, chose à laquelle il va se plier aisément. Il lui est en plus demandé de supprimer la vidéo incriminée de tous ses réseaux. Là encore, ce sera chose faite.

LIRE  Kondengui: Reporters sans frontières (RSF) alerte sur la santé d’Amadou Vamoulké

La garde à vue va se prolonger néanmoins jusqu’à son déferrement vendredi 23 février auprès du tribunal militaire de Yaoundé qui va décider de son inculpation formelle pour « propagation de fausses nouvelles ». Bruno Bidjang est alors conduit nuitamment à la prison principale de Yaoundé. Lieu de détention où séjourne déjà son patron, l’homme d’affaires Jean-Pierre Amougou Belinga, promoteur du groupe l’Anecdote, inculpé lui dans l’affaire de l’assassinat du journaliste Martinez Zogo en janvier 2023.

Cependant aucune communication officielle n’a pas été faite sur cette affaire, ni par la justice militaire, ni par la famille du journaliste vedette de la chaîne de télévision Vision 4. Le même mutisme est observé au sein du groupe de médias L’Anecdote.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment