Accueil » Éducation » Cameroun-Crise anglophone : plus 200 mille enfants affectés par la fermeture des établissements scolaires selon lONU

Cameroun-Crise anglophone : plus 200 mille enfants affectés par la fermeture des établissements scolaires selon lONU

by Theophile
élèves dans une salle de classe à l’école publique de Ngoumi

C’est en tout 246 354 enfants qui n’ont pas pu aller à l’école cette année dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest (Noso), selon des chiffres contenus dans un rapport rendu public le 12 février dernier par le Bureau de coordination des actions humanitaires de l’ONU (OCHA).

La crise anglophone, qui a débuté en 2016, a considérablement perturbé le système éducatif dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, laissant des milliers d’enfants sans accès à l’éducation. Ces enfants ne sont pas scolarisés à cause de plusieurs écoles qui sont restées fermées dans le Noso en proie à une crise sécuritaire depuis 2016. Bonne nouvelle toutefois, moins d’établissements scolaires sont restés fermés cette année. L’année scolaire précédente, OCHA avait indiqué que 54% d’établissements n’avaient pas ouvert leurs portes aux élèves. Cette année, OCHA fait savoir que sur les 6 970 établissements identifiés dans le Noso, 2 875 n’ont pas ouvert depuis la rentrée en septembre dernier, soit environ 41% en valeur relative.

Si plusieurs établissements scolaires tardent à rouvrir, c’est sans doute parce qu’ils ont déjà été attaqués par des groupes armés. Récemment, à Nkar, dans le département du Bui (région du Nord-Ouest), un enseignant kidnappé a été exécuté par des séparatistes, suivi, le lendemain, de l’enlèvement d’un responsable d’établissement par des individus armés.

Pour la seule année 2023, OCHA dénombre 25 exactions perpétrées contre les élèves et même les établissements, avec deux pics : le premier en février 2023 pendant la Fête de la jeunesse (8 exactions), le second en septembre 2023 durant la rentrée des classes (7 exactions).

LIRE  Cameroun - Christophe Guilhou: «Il est temps que la paix et la stabilité reviennent dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest»

la scolarité de plus d’un million d’enfants perturbée au Cameroun du fait de l’insécurité

Entre janvier et juillet 2023, Ocha a recensé 13 incidents violents perpétrés dans les établissements scolaires ou contre des élèves par des groupes armés dans le Noso. Ocha dénombre actuellement beaucoup d’écoles qui sont restées fermées cette année scolaire. « En septembre, lors de l’état d’urgence de deux semaine (du 4 au 17 septembre) décrété par les groupes armés non étatiques, des écoles ont été forcées de fermer et plusieurs personnes ont été tuées, enlevées ou agressées physiquement », rapporte le bulletin d’information de l’Organisation des nations unies (ONU Info).

L’insécurité a aussi affecté la qualité de la scolarité des enfants dans la région de l’Extrême-Nord à cause des incursions de la secte islamique Boko Haram dans certaines localités. Ocha n’avance aucun chiffre sur le nombre d’écoles qui ont dû fermer à cause de cette crise sécuritaire. Tout ce qu’on sait c’est que 482 000 enfants ne reçoivent pas une éducation de qualité dans la région de l’Extrême-Nord. De plus, tous ces enfants ne sont pas en arrêt scolaire. Ocha fait savoir certains sont victimes d’une perturbation de leur rythme scolaire à cause de la recrudescence des inondations dans cette région.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment