Accueil » Alain Foka : « si la France veut continuer à être le partenaire de l’Afrique, elle doit éviter de donner des leçons »

Alain Foka : « si la France veut continuer à être le partenaire de l’Afrique, elle doit éviter de donner des leçons »

by Theophile
Alain Foka

Le présentateur vedette de l’émission archives d’Afrique sur Radio France Internationale (Rfi) parle de l’arrogance de la Communauté internationale.

Dans l’une de ses tribunes publiée il y a de cela quatre jours, le journaliste éditorialiste Alain Foka évoque l’attitude des occidentaux. Pour ce dernier, l’occident doit faire un effort pour s’astreindre à un peu d’humilité et de discernement. « Elle menace la paix dans le monde avec son attitude à s’ériger en modèle, à dicter sa règle. A faire à chaque fois la leçon aux autres », pense-t-il.

« Les barbares sans cultures, sans civilisation, c’est les autres. Je ne peux pas croire que les grandes puissances soient à ce point frappées d’amnésie.  Je refuse de penser qu’elle soit définitivement dénouée de bon sens. Comment une puissance qui a tant ensanglanté le monde, qui a connu le plus grand génocide de tous les temps avec notamment,  le massacre de 120 millions d’Indiens peut-elle se présenter sans gêne ? », questionne l’homme de média.

Son passif est particulièrement lourd

« Comment une puissance qu’il y a,  moins d’un siècle délivrait massivement les permis de tuer aux blancs pour pourchasser les nègres peut-elle se présenter en modèles aujourd’hui ? Comment une puissance où on pendait légalement en public des noirs qui avaient simplement désobéir au maitre peut-elle s’ériger en chantre de la tolérance et de la morale ?  A-t-elle oublié ses crimes de masse ? Ses humiliations de black Friday où l’on vendait les noirs comme du bétail à moindre prix et tuaient ceux que l’on n’avait pas pu solder sur le marché », a-t-il poursuivi.

LIRE  Domenech estime que la France aurait pu gagner l'Euro sans Benzema

Pour Alain Foka, si la France veut continuer à être le partenaire de l’Afrique elle doit éviter de donner des leçons. « Parce qu’en termes de bavures, de condescendances et d’incohérences, elle en a tellement multiplié. Son passif est particulièrement lourd. Il n’y a pas de quoi être fier. Son discours semble très souvent manqué de cohérence, lorsqu’elle adoube un coup d’Etat », soutient-il.

Actu Cameroun

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment