Accueil » Cameroun » Urgent : Paul Eric Kingué est décédé

Urgent : Paul Eric Kingué est décédé

by Theophile
Paul Éric Kingué

Le patron de l’exécutif communal de Njombé-Penja, Paul Eric Kingué s’est éteint vers une heure du matin, ce lundi 22 mars 2021 à l’hôpital de la garnison militaire de Douala dans la capitale économique camerounaise. 

Paul Éric Kingué, maire de Penja, Président du Mouvement Patriotique pour un Cameroun Nouveau MPCN est décédé au première heures de la matinée du 22 mars à Douala des suites de maladie à l’âge de 55 ans.

Selon les proches du président du parti politique MPCN (Mouvement patriotique pour un Cameroun nouveau), Paul Eric Kingue avait été admis en situation d’urgence à l’hôpital militaire de Douala, il y a une semaine. L’ancien Directeur de campagne de Maurice Kamto à l’élection présidentielle d’octobre 2018 y est décédé dans la nuit du dimanche 21 à lundi 22 mars 2021.

Diplômé de l’Université de Yaoundé, Paul Eric Kingué a fait, à un moment donné de sa vie, partie de l’aventure politique du MRC et de son président dont il a dirigé la campagne lors des dernières élections présidentielles gagnées par le président sortant Paul Biya.

Nanti d’une Licence en droit privé francophone, il a enchaîne des collaborations avec plusieurs entreprises et institutions, mais son plus grand poste était ce lui de chef de projet à AAW, poste auquel il a duré à peu près 3 ans.

L’histoire de son arrestation en 2008

Il faut dire que l’homme avant on entrée en politique et son arrestation en 2008, était très peu connu. Le 8 février 2008, Paul-Eric Kingué, est élu maire de la commune de Njombé-Penja. Le 29 février 2008, il est enlevé à son domicile et placé en détention préventive, sans aucun mandat, dans la localité voisine de Nkongsamba : désigné comme l’instigateur des émeutes de la faim dans sa ville, il est condamné, en janvier 2009, à six ans de prison ferme, bien qu’aucun des émeutiers arrêtés ne l’ait reconnu.

LIRE  Manifestation anti-Biya à Paris: Maurice Kamto félicite la diaspora

Près de huit ans plus tard, au terme d’une longue et éprouvante procédure judiciaire derrière les barreaux, la Cour suprême a annulé le jugement à la grande satisfaction de l’avocat de l’ancien élu, maître René Manfo : «La Cour Suprême vient d’annuler d’abord ce jugement Nkonsambga, l’arrêt rendu par la cour d’appel du Littoral et ordonné la mise en liberté de Paul-Eric Kingué. Si quelqu’un a des griefs à relever contre cette affaire, qu’ils aillent faire reprendre la procédure à Nkonsambga. Je ne vois pas qui va le faire parce que ce dossier est vide. »

Autant dire que pour sa défense, l’affaire est close. Mais pour l’ancien maire, une nouvelle page s’ouvre. La question est de savoir désormais s’il compte retrouver son fauteuil municipale.

Réputé pour son engagement politique, il a été le directeur de campagne de l’opposant du président national du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) lors de l’élection présidentielle d’octobre 2018.

Retour en prison

En janvier 2019, Paul Eric Kingué sera à nouveau interpellé à Yaoundé suite à une série de manifestations initiée par son allié Maurice Kamto puis écroué à la prison principale de Yaoundé où il y passera 9 mois. Il met un terme à son alliance avec le MRC après sa sortie de prison en octobre 2019 et s’engage à la reconquête de la mairie de Njombé Penja. Un combat qu’il a remporté avec succès. Teigneux et ne reculant devant rien, l’homme politique était engagé dans un bras de fer avec les autorités administratives du Moungo relativement au développement de sa municipalité.

LIRE  Douala: Les présumés ravisseurs du Dr Olivia Joki Dissongo aux arrêts!

Terrassé par la maladie depuis environ deux semaines, Paul Éric Kingué a finalement rendu l’âme aux premières heures de ce lundi 22 mars 2021.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment