Accueil » Patrice Beaumelle : « Je n’ai pas le sentiment d’avoir été dominé par le Cameroun »

Patrice Beaumelle : « Je n’ai pas le sentiment d’avoir été dominé par le Cameroun »

by Theophile
Patrice Beaumelle

Le sélectionneur de la Côte d’Ivoire a néanmoins félicité le Cameroun pour sa qualification aux barrages de la Coupe du monde 2022.

Il y avait un choc entre le Cameroun et la Côte d’Ivoire au stade Japoma de Douala. En tête au début du match, la Côte d’Ivoire n’avait besoin que d’un match nul pour accéder à la phase des barrages. Mais le Cameroun a réalisé une grosse performance et s’impose 1-0 grâce à un but de Karl Toko Ekambi (21e).

Selon Patrice Beaumelle, le Cameroun doit sa victoire à une entame de match de grande qualité. Cependant indique-t-il, les Lions indomptables n’ont pas dominé de bout en bout son équipe.  Auteur d’un parcours sans défaite jusqu’avant ce match retour face au Cameroun dans ces éliminatoires, Patrice Beaumelle, le sélectionneur des Eléphants, déçu, reconnaît d’entrée de jeu avoir vécu un grand match, et félicite le Cameroun.

« Comme tous les ivoiriens je suis déçu. On savait que ce serait une finale, ça s’est joué sur des détails. C’était un match de haut niveau, on a vu deux grandes équipes. Malheureusement une seule va continuer le chemin du mondial au Qatar. Félicitations aux lions indomptables… C’est le football, Il faut il faut sortir la tête haute ».

« On est déçu ce soir, mais dès demain on efface et on avance, car cette équipe de Côte d’Ivoire a un bel avenir (…) En 2014 on a su, suite à des défaites, aller chercher des victoires pour 2015. Et je garde ça en tête. Je sais que mon équipe a le potentiel, donc je peux être déçu pour les joueurs car c’est un rêve de faire un Coupe du monde, déçu pour le peuple ivoirien qui n’a plus connu de Coupe du monde depuis 2014. Mais on va continuer de travailler ».

LIRE  Les 25 joueurs convoqués pour disputer les matchs contre le Cap-Vert et le Rwanda

« Nous ne sommes pas venus chercher le nul », avoue le technicien français. « C’était un grand match entre deux grandes équipes. Le Cameroun est bien entré dans son match en inscrivant ce but avant le dernier quart d’heure. J’avais la conviction que nous pourrions trouver l’égalisation, mais nous ne l’avons pas fait. Je n’en veux pas à mes joueurs, car ils ont tout donné, et je n’ai pas le sentiment d’avoir été outrageusement dominé par le Cameroun. Ils ont démarré le match tambour battant en ne commettant pas de déchets, et j’ai envie de leur dire bravo », termine Beaumelle en conférence de presse d’après-match.

De son côté, Antonio Conceiçao s’en est pris aux journalistes camerounais pour leurs critiques incessantes.  «Là on a fini premier du groupe, mais lorsqu’on a eu cette défaite en Côte d’Ivoire, vous (journalistes, Ndlr) avez su critiquer l’équipe, sans toutefois évoquer les conditions qui étaient à l’origine de cette contreperformance, ce pourquoi l’équipe n’avait pas pu jouer comme elle le prétend. Aujourd’hui On a joué sur cette belle pelouse (Japoma, Ndlr), on a fait 35 premières minutes de haut niveau, et ça personnes ne l’a relevé. On a joué sur un champ de patate (à Ebimpé, ndlr), personne n’en a parlé… au lieu de valoriser les choses positives, on est tout le temps dans la critique », a-t-il pesté.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment