Accueil » Nécrologie : L’ancienne ministre Jacqueline Koung A Bessike est morte

Nécrologie : L’ancienne ministre Jacqueline Koung A Bessike est morte

by Theophile
Jacqueline Koung A Bessike

Son décès est survenu dans la matinée du mercredi 2 juin 2021 à l’hôpital de la CNPS des suites de maladie

Un autre membre du sérail s’en est allé ce mercredi 2 juin 2021. Jacqueline Koung A Bessike, ancienne ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires Foncières, a cassé sa pipe cette mi-journée du mercredi, emportée par la maladie. «Mme Koung A Bessike, ex-ministre des Domaines et des affaires foncières a rendu l’âme ce mercredi 2 juin des suites de maladie à l’hôpital de la CNPS à Yaoundé », confirme la chaine de télévision privée Bnews1 sur son compte Facebook.

Sortie du gouvernement en janvier 2019 et remplacée par Henri Eyebe Ayissi, Jacqueline Koung A. Bessike était deuxième vice-présidente de l’OFRDPC l’organisation des Femmes du Rassemblement démocratique du Peuple Camerounais.

Elle aura occupé tour à tour, le poste de secrétaire générale des ministères du Tourisme (1995-2001), de l’Emploi, du Travail et de la Prévoyance Sociale (2001-2003), de la Condition Féminine (2003-2007) et de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (2007-2009). Elle a aussi officié comme secrétaire générale du Cercle des amis du Cameroun (CERAC).

Koung A Bessike s’en va deux ans après son audition au Tribunal Criminel Spécial (TCS), le 3 juin 2019, alors qu’elle était accusée de malversations financières dans la vente illicite d’un terrain de 5000m², appartenant à l’ex-ONCPB (Office National de Commercialisation des Produits de Base), à hauteur de 26 millions de FCFA. Elle était également accusée d’avoir participé à la rétrocession irrégulière d’une parcelle de terrain de 400 hectares à une famille.

L’ex-patronne des affaires foncières était soupçonnée de faire partie d’un vaste réseau qui a pendant longtemps abusé les camerounais et les investisseurs privés étrangers.

LIRE  Cameroun-Drame: Plusieurs morts dans l’effondrement d’un immeuble à Douala

Jusqu’à sa disparition, Koung à Bessike Koung à Bessike était interdite de sortie du territoire national. L’interdiction de sortie du pays avait été décidée par le procureur général près le Tribunal criminel spécial.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment