Accueil » Dopage : L’international camerounais André Onana s’est défendu devant le TAS ce 2 juin 2021

Dopage : L’international camerounais André Onana s’est défendu devant le TAS ce 2 juin 2021

by Theophile
André Onana

Le gardien camerounais de l’Ajax Amsterdam a été auditionné ce mercredi 2 juin 2021 par les juges du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) au sujet de sa sanction pour dopage.  Le tribunal devra livrer sa sentence dans les jours à venir.

Exclu des terrains de football depuis le 5 février 2021 pour violation des règles antidopage, l’international camerounais a été entendu par le Tribunal arbitral du Sport ce mercredi 2 juin 2021,  au cours d’une audience par visioconférence qui a duré quatre heures.

Assisté de ses avocats et de ceux de son club, l’Ajax Amsterdam, André Onana a déployé ses arguments de défense, pour tenter d’implorer l’indulgence des arbitres du TAS, afin que ceux-ci ne maintiennent pas à douze mois sa suspension prononcée par l’UEFA. «Onana a bien raconté son histoire et les arbitres ont pris amplement le temps de l’écouter. Il a demandé au TAS de ne pas lui infliger de peine, ou d’imposer une peine considérablement plus courte que les douze mois imposés», rapporte l’Ajax Amsterdam sur son site internet.

L’objectif du joueur était de convaincre les trois arbitres désignés par le tribunal de Lausanne de lever la suspension qui pèse contre lui. «Nous avons mis en avant nos points de vue, tout comme l’UEFA, a révélé à nos.nl, Dolf Segaar, l’avocat sportif engagé par son club. Nous ne différons pas beaucoup sur les faits. Mais qu’est-ce qu’une punition appropriée ? Telle est la question.»

André Onana a toujours fait montre de responsabilité dans cet épisode difficile de sa carrière, et ne s’est jamais débiné. Il n’a jamais nié les faits qui lui sont reprochés, et a développé des arguments qui pourraient paraitre plausibles, en admettant qu’il a «pris accidentellement un cachet destiné à sa femme, qu’il avait pris pour une aspirine», a-t-il soutenu une fois de plus face aux arbitres du TAS.

LIRE  CAN 2021 : Deux frères d’origine camerounaise défendront les couleurs du Maroc

André Onana (25 ans) a été suspendu 12 mois le 5 février par l’UEFA, pour violation des règles d’antidopage. Le joueur et son club ont fait appel auprès du TAS. Plusieurs témoins ont été appelés, dont Melanie Kamayou, la petite amie d’Onana. Selon la déclaration du joueur, le médicament qu’il a pris par «mégarde» et qui lui vaut la sanction, le furosémide, aurait été prescrit à cette dernière.

L’instance dirigeante du football sur le vieux continent, souhaite que la sanction du Camerounais aille jusqu’à sa fin. Le verdict ô combien attendu de la TAS reste attendu. Cependant, le tribunal de Lausanne n’a pas daigné communiquer la date à laquelle elle tranchera sur ce qu’il convient désormais de nommer l’affaire Onana.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment