Accueil » Santé » Nécrologie – Assemblée nationale : L’honorable Mamouda Ali est mort

Nécrologie – Assemblée nationale : L’honorable Mamouda Ali est mort

by Theophile
L’Honorable Mamouda Ali

Le député de la Bénoué-Ouest et membre du Conseil supérieur de la magistrature est décédé dans la nuit de lundi à mardi dernier en Inde.

L’Honorable Mamouda Ali, député de l’assemblée Nationale et membre titulaire du Conseil Supérieur de la Magistrature, n’est plus. Il est mort dans la nuit de lundi à mardi dernier des suites de maladie, selon plusieurs sources. L’homme qui consommait son 3ème mandat à l’Assemblée nationale n’en ira pas à terme. Lui qui, secoué à l’intérieur du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) son parti dans le cadre des investitures en 2020, avait promis que ce mandat en serait le dernier à la Chambre basse du Parlement. «L’Assemblée nationale est la seule école où quand on fréquente, on a souvent envie de redoubler la classe et revenir sur les mêmes bancs », avait-il plaidé en son temps, le ton comique. Avant de promettre qu’il cèdera la place aux autres. « Plus sérieusement, je voudrais remercier tous ceux qui m’accompagnent au quotidien et j’ai bien l’intention de briguer un dernier mandat au parlement, si Dieu le veut, pour achever mon projet de société», avait-il déclaré Lariski au cours d’une cérémonie de remise de dons comptant pour la réalisation des micro-projets parlementaires dans le Mayo-Hourna, en juin 2019, rapporte Innocent Blaise Youda, journaliste en service au bureau de L’œil du sahel, à Garoua.

C’est que l’homme avait planifié ses investissements de député : «Comme je l’ai toujours souligné, mon premier mandat a été essentiellement consacré aux actions en faveur de la promotion de l’éducation, et le second mandat a été consacré essentiellement aux actions en faveur de la promotion de la santé. Lors de la cérémonie de remise d’un don de matériels sanitaires et de médicaments au centre de district de santé de Ngong le 26 mai 2018, j’avais annoncé que c’était le dernier micro-projet parlementaire de mon second mandat, surtout que j’avais fait le tour des neuf arrondissements de ma circonscription électorale…Si Dieu le veut bien, nous aurons l’opportunité lors de ce troisième mandat, de parachever notre action en vue de contribuer modestement à l’amélioration des conditions de vie des populations», envisageait l’élu à cette occasion de remise de dons. L’homme ne terminera pas ses investissements auprès de ses électeurs, emporté par le destin.

LIRE  Maurice Kamto: « Joyeuse fête de Pâques à tous nos compatriotes chrétiens, après la longue période de prière et de pénitence ».

C’est en 1997 que le Comité central du Rdpc confie à Mamouda Ali Lariski la responsabilité de chargé de mission du parti dans le Bénoué lors de la présidentielle de cette année-là. Mission que l’homme remplira avec satisfaction. Depuis lors, le militant de base avait acquis ses droits dans le cercle des hommes qui comptent au sein du parti au pouvoir. Mais c’est en 2007 qu’il est élu député pour la première fois, en même temps qu’il accède au Conseil municipal dans la commune de Garoua 1er.

L’honorable Mamouda Ali était un homme soucieux du bien-être des populations. En mai 2022, le député de la circonscription de Benoue Ouest a remis un important don de matériel informatique, au lycée classique de Garoua. C’était en présence du gouverneur de la région du Nord, Jean Abate Edi’i, qu’accompagnaient les ministres Gabriel Mbairobe de l’Agriculture et du Développement rural et Issa Tchiroma Bakary de l’Emploi et de la Formation professionnelle.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment